LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Les investissements publicitaires ont talonné les 160 millions d’euros l’an

Les annonceurs ont dépensé 159,6 millions d’euros au Luxembourg en 2018, renseigne le «Luxembourg Ad’Report» diffusé vendredi par Espace Pub et Nielsen. Les investissements publicitaires ont gonflé de 2,62% en un an, en forte croissance après une année 2017 marquée par une progression nettement plus maigre, de 0,21% seulement.

Les auteurs de l’étude expliquent ce phénomène par une évolution naturelle du marché: de nouveaux supports ont en effet fait leur apparition, comme les panneaux d’affichage aux arrêts du tram (Tramedia). L’étude intègre aussi désormais l’hebdomadaire Imail News, lancé fin 2017 en toutes-boîtes au Luxembourg.

Les annonceurs zappent la télé

Pas étonnant dès lors de constater que c’est dans les hebdomadaires que la hausse des investissements publicitaires est la plus marquée, de l’ordre de 20%. En revanche, le volume dépensé dans le canal de la télévision chute de 11%. Quant aux quotidiens, ils représentent le premier canal d’investissement avec près de 35% du volume en 2018 (annonces non commerciales exclues). En un an, les annonceurs y ont dépensé 0,22% de plus, soit 49,5 millions d’euros environ.

Du côté des annonceurs, Cactus et Post Luxembourg continuent à dominer le classement. En troisième position, Möbel Martin bouscule Kichechef sur la 6ème marche du podium. Parmi les autres grands mouvements, soulignons la percée de la BIL qui passe de la 63ème à la 14ème position.

Par secteurs économiques, les annonces commerciales voient les télécommunications rétrograder de près de 12% dans leurs investissements, à 6,4 millions d’euros tandis que le segment de l’agriculture et l’industrie double la mise (+105%) mais reste le secteur le plus discret, avec 385.000 euros dépensés en publicités. Les domaines de la culture, du tourisme, des loisirs et des sports caracolent avec 28,7 millions d’euros, soit 20% des investissements totaux.