LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

La Fintech Governance.io est spécialisée dans la simplification de la gouvernance de fonds

Dans l’écosystème luxembourgeois des Fintech, les exemples ne manquent pas. Governance.io par exemple est une filiale du groupe néerlandais 2Gears. Basée à Luxembourg, l’entreprise y emploie sept salariés. Elle a reçu en juin 2016 le prix de la start-up Fintech de l’année, et est parvenue à lever 2,5 millions d’euros.

«On aide les clients à structurer leurs données, c’est-à-dire centraliser les données de manière efficace et gérer les flux», explique le «Business Development Director» de Governance.io, Olus Kayacan. Sa clientèle se compose aussi bien de professionnels de la gestion de fonds que de structures telles que des entreprises de construction et des instances publiques. Sa spécificité? «On part de la structure de nos clients et on élabore un système qui suit cette structure», répond le responsable.

Point de vue particulier

De la première version du logiciel sortie en 2015 à la quatrième plus récente, la Fintech dit aborder le marché avec une expertise particulière: ses responsables et dirigeants ont travaillé par le
passé dans la finance et la gestion de fonds, ce qui les amène à cerner les besoins de la clientèle.

«Notre premier compétiteur, c’est MS Excel. La plupart des sociétés gèrent encore leurs obligations via Excel», explique Olus Kayacan. Celui-ci planche sur des nouveaux déploiements et à moyen terme, sur la création d’une communauté d’experts autour de la gouvernance de fonds. A noter que Governance.io emploie une dizaine de salariés aux Pays-Bas, en charge du développement.

www.governance.io