LUXEMBOURG
ANDRÉ ALMEIDA

«Dragon Ball Heroes» débarque enfin chez nous

Le jeu de cartes stratégique «Super Dragon Ball Heroes: World Mission» est développé par Dimps et publié par Bandai Namco. C’est le premier jeu de «Dragon Ball Heroes» sorti en Europe. Ce jeu basé sur l’univers de Dragon Ball a vu le jour dans les salles d’arcade nippones en octobre 2010. Le succès d’un jeu de cartes sur Arcade, basé sur Son Goku et ses amis, a bien sûr eu un succès phénoménal et donc la sortie sur console n’a pas été une surprise. Les jeux sur console «Dragon Ball Heroes» ont longtemps été exclusifs aux joueurs nippons mais en avril 2019 on a pu jouer à«Super Dragon Ball Heroes: World Mission» chez nous. Il s’agit d’un port du jeu 3DS, légèrement modifié, le graphisme du jeu est donc quasiment le même que ses prédécesseurs mais sur une note personnelle, je trouve que ça ne dérange pas tant que ça. La durée de jeu du mode «Histoire» est de 10 à 15 heures, mais ce nombre sera différent pour chaque joueur, car le temps passé dans le mode histoire dépendra beaucoup du temps consacré à la construction du «deck». Pour finir le jeu à 100%, il faudra compter plus de 100 heures de jeu, car les modes de jeux annexes exigeront pas mal de temps.

Le «Fan Service» de «Dragon Ball Heroes»

L’histoire de «Dragon Ball Heroes» est sans aucun doute spéciale et les fans de Dragon Ball vont être aux anges pour la simple raison que le développeur Dimps et Bandai Namco ont décidé d’intégrer des personnages et transformations, jusque-là inédites dans l’univers de Dragon Ball. Le joueur pourra au début de l’histoire choisir son personnage principal, pour ceci le joueur aura le choix entre plusieurs races telles que les sayans ou autres.

Après une petite introduction le personnage principal, doté bien sûr de pouvoirs exceptionnels, se trouvera au beau milieu des évènements qui le surpassent un peu. Pensant qu’il joue à un jeu de cartes où les personnages du jeu ont du coup la possibilité d’interagir avec le monde réel et d’y causer des anomalies, il se lance dans une longue aventure pour arrêter ce phénomène avec l’aide du Great Sayaman 3 et ses amis. Il deviendra puissant et débloquera lui aussi de nouvelles transformations au fur à mesure que l’histoire avancera. C’est par contre seulement bien plus tard qu’il se rend compte que son héros Son Goku et en fait bien réel et qu’ils existent bien dans le même univers et que les combats qu’il a menés jusqu’à présent n’étaient pas qu’un simple jeu de cartes dans un monde virtuel.

Création du deck et les différents modes de jeu

La trame principale reste assez basique et simple à compléter mais «Super Dragon Ball Heroes World Mission» a des modes de jeux un peu plus compétitifs à offrir. Le mode «Arcade» est un parfait exemple, car il offre des combats bien plus complexes, où la construction de «deck» est très importante. Le joueur a la possibilité d’acheter et de collectionner plus de mille cartes et il pourra donc créer un «deck» avec ses personnages préférés. Cependant chaque carte dans le jeu aura des capacités spéciales et il faudra bien réfléchir à la combinaison des cartes. Pour pouvoir finir les autres modes tels que le mode «Arcade» ou le mode «tournoi», le joueur devra alors décider s’il va combiner des cartes qui auront pour but d’augmenter des caractéristiques comme l’attaque ou la défense du «deck» ou des cartes se renforçant mutuellement. Il y a tellement de possibilités dans ce jeu et le joueur passera beaucoup de temps dans la création de «deck» à élaborer des stratégies parfaites au lieu de vraiment jouer au jeu. Le joueur pourra même créer sa propre carte dans le jeu. C’est sans aucun doute un jeu pour les fans de Dragon Ball.

Plateformes: Switch, PC - Prix: 60 euro.