ESCH/BELVAL
CATHERINE KURZAWA

Connu pour ses activités de banque privée, Pictet est également présent au Luxembourg via une Fintech

La société de solutions informatiques Pictet Technologies se sent bien au Luxembourg et veut le montrer. Mardi après-midi, elle en a fait la preuve par trois en présence du Premier ministre et ministre de la Digitalisation, Xavier Bettel.

Primo, le développeur de solutions informatiques pour le groupe bancaire helvète a posé ses valises il y a trois ans au Luxembourg, alors que sa maison-mère y exerce ses activités de gestion de fortune privée et institutionnelle depuis trois décennies.

Secundo, cette fintech aux 106 collaborateurs compte bien atteindre le cap des 120 salariés d’ici à la fin de l’année. «C’est le triple de notre objectif initial», a souligné dans son discours Peter Winsch, président du conseil d’administration de l’entreprise et «Chief Technology & Operations Officer» du Groupe Pictet. Enfin, ce dernier a insisté sur la présence de longue date dans le pays, une proximité culturelle et linguistique et enfin le noyau d’ingénieurs requis constituent les trois éléments qui ont poussé l’institution au lion rouge à choisir le Grand-Duché pour sa société de développement informatique. Un trio gagnant, à en croire la direction qui assure que les recrutements vont bon train et que l’entreprise s’étendra dans les prochains mois sur un troisième niveau dans le bâtiment qu’elle occupe à Belval, sur l’avenue de la Fonte.

Une console pour le Premier ministre

«Vous avez fait le bon choix», a assuré l’hôte du jour aux dirigeants de Pictet Technologies mardi, ajoutant que «l’Europe a besoin d’une stratégie plus ambitieuse au niveau du digital». Avant de visiter les bureaux de cette petite Fintech devenue grande, Xavier Bettel s’est vu remettre un cadeau qu’il n’oubliera pas de sitôt: une console de jeux vidéo «vintage» Atari.

«Je trouve qu’il est plus intéressant de vivre l’économie, d’avoir des échanges», a insisté l’occupant de l’Hôtel de Bourgogne. «Ce site est un site de prédilection pour notre avenir entrepreneurial», a emboîté Peter Winsch.

En octobre 2017, le ministre des Finances Pierre Gramegna avait déjà félicité Pictet Technologies pour son développement lors d’une visite de ses bureaux. A l’époque, la fintech comptait une cinquantaine de recrues. «Où avant le minerai de fer était transformé en acier, se trouve
aujourd’hui l’endroit où le savoir se transforme en idées innovantes», a déclaré Xavier Bettel.

Pictet Technologies développe des solutions informatiques, des logiciels et des applications bancaires pour le Groupe Pictet et ses clients. Pictet & Cie (Europe) S.A. revendique plus de 600 salariés au Luxembourg et 255 milliards d’euros d’actifs en dépôt. Quant au groupe Pictet, ses actifs sous gestion ou en dépôt s’élèvent à 440 milliards d’euros.