BERTRANGE
CATHERINE KURZAWA

L’ACL lance son centre de compétence en électromobilité

Si les automobilistes peuvent compter sur leur GPS pour trouver leur chemin, ils peuvent dorénavant se faire guider par l’ACL pour choisir leur prochaine voiture. L’Automobile Club du Luxembourg a inauguré lundi son «Mobility Loft», un espace de conseil qui se présente comme un «centre de compétence en électromobilité».

«Nous voulons donner un message concret et neutre pour rétablir la confiance nécessaire lors de l’achat d’un nouveau véhicule», a résumé devant la presse le directeur de l’organisation, Jean-Claude Juchem. Entre les remous du Dieselgate et la prise de conscience autour de la mobilité verte, nombreux sont les automobilistes à hésiter quant à la motorisation de leur prochain véhicule. Voilà pourquoi l’ACL propose à ses membres un service gratuit d’information avec des voitures exposées sur son site de Bertrange parmi une vingtaine de marques partenaires ainsi que la possibilité de réaliser des essais.

«Tout au long de l’année, nous allons organiser des évènements», a ajouté Antonio da Palma Ferramacho, responsable des projets de mobilité au sein de l’ACL. Cet ingénieur de formation a une solide expérience dans le domaine de l’automobile au Luxembourg et il entend informer non seulement sur les motorisations électriques mais aussi les autres solutions que sont les vélos à assistance électrique et autres scooters électriques.

«Ne pas répéter cette erreur»

Le ministre de l’Economie Etienne Schneider a salué la possibilité offerte de «faire un choix sans être lié à une marque». Le socialiste a souligné l’importance du réseau de bornes de recharge électrique, prenant l’exemple du flop du GPL qui «n’a pas marché parce que pas assez de stations-services proposaient du gaz». «On essaie de ne pas répéter cette erreur», a-t-il insisté. Etienne Schneider est aussi revenu sur l’objectif d’avoir 40.000 voitures électriques au Luxembourg d’ici à 2020: «Je crois qu’on ne réussira pas en 2020 mais quelques années plus tard», a-t-il admis. Quant à François Bausch, le ministre de la Mobilité et des Travaux publics, il a souligné l’importance de la multimodalité, tout en rappelant que la majorité des trajets en voiture réalisés au Luxembourg sont inférieurs à 40 km, ce qui les rend intéressants pour la voiture électrique. «On va arriver à être un des précurseur de ce nouveau modèle de mobilité», a assuré l’écologiste qui dévoilera mercredi prochain une nouvelle application entièrement multimodale qui se veut être une première européenne.

Pour l’ACL, ce «Mobility Loft» est aussi une manière de rappeler qu’il ne s’adresse pas uniquement aux automobilistes mais également aux cyclistes, piétons et même utilisateurs des transports publics. «Notre ambition est de devenir le premier club de mobilité de la Grande Région», a insisté son directeur. Il compte actuellement 183.000 membres.

www.acl.lu