VILLERUPT
CHRISTIAN SPIELMANN

43ième édition du 23 octobre au 8 novembre: Cristina Comencini est l’invitée d’honneur à Villerupt

Normalement les organisateurs du Festival du Film Italien invitent les sponsors, leurs amis et la presse pour présenter l’affiche officielle au mois de juin. Cette année, seulement un communiqué de presse a informé tout le monde que la 43ième édition du Festival aura lieu du 23 octobre au 8 novembre. Et on attendait avec impatience, à travers toutes les restrictions prises pour combattre le COVID-19, l’annonce définitive que les festivités auront bien lieu. Finalement, le trio infernal du Festival Oreste Sacchelli, Antoine Compagnone et Bernard Reiss a invité vendredi passé à la présentation du programme 2020 au cinéma Rio et non comme d’habitude à la salle de mariage à l’hôtel de ville.

Deux départements et un pays voisin

La plus grande difficulté pour les organisateurs était de trouver un accord commun entre les deux départements où a lieu le festival, la Moselle et le Meurthe-et-Moselle, et le Grand-Duché du Luxembourg, où les règles sanitaires varient. Les spectateurs se verront dans l’obligation de porter leurs masques lors des projections et de laisser un siège d’écart. La capacité des salles sera réduite d’environ 30 à 40%. A Villerupt les films seront projetés au Rio et à l’hôtel de ville et il n’y aura pas de Cinébus. A Audun-le-Tiche, les séances auront lieu à la salle MJC et au cinéma Paradiso, et au Luxembourg au ciné Starlight, à la Kulturfabrik et au cinéma Utopia. Dans l’enceinte de l’hôtel de ville il n’y aura pas de bar, ni restauration, même chose à la piscine de Micheville. Il y aura seulement des Foodtrucks sur le site de Villerupt. Ces restrictions auront aussi un impact sur le budget qui dépend du nombre de spectateurs qui tourne chaque année autour de 40.000 visiteurs.

Mais comme le disait Antoine Compagnone: «On avait le choix d’annuler le festival ou de l’organiser sous une forme restreinte.»

Ni Jurys, ni compétition

Aucune compétition n’aura lieu et aucun jury ne jugera cette année les films. Le seul Amilcar qui sera remis, est celui destiné à Cristina Comencini, une des quatre filles du légendaire réalisateur Luigi Comencini. Le festival lui rendra hommage et l’Amilcar de la ville de Villerupt lui sera remis le 1er novembre à l’hôtel de ville après la projection de son tout nouveau film «Tornare». La rétrospective habituelle sera dédiée à l’acteur Alberto Sordi (1920-2003) avec dix films, dont quatre inédits à Villerupt, comme «Lo sceicco bianco» de Federico Fellini et «Detenuto in attesa di giudizio» de Nanni Loy. Deux expositions de photos sur cette icône du cinéma seront aussi présentées.

Deux grandes lignes ont été retenues pour les films: la sélection officielle et le Panorama. Dans la première catégorie seront montrés des films coup de cœur des organisateurs, avec une légère domination de la comédie. Ainsi, on reverra Checco Zalone dans «Tolo Tolo» et le trio Aldo, Giovanni et Giacomo dans «Odio l’estate». On découvrira les derniers films de réalisateurs de renommée mondiale, comme Ferzan Oztepek «La dea fortuna», Gianni Amelio «Hammamet», Giorgio Diritti «Volevo nascondermi» pour lequel Elio Germano a reçu le pris d’interprétation à Berlin, Gabriele Muccino «Gli anni più belli» et Andreï Konchalovsky «Michel-Ange» (Il peccato).

Dans la section Panorama, on reverra certains films des années passées, comme «Bentornato Presidente», «Il Campione» ou «Nour», mais aussi des films récents, comme «Tutto il mio folle amore» de Gabriele Salvatores, «Vivere» de Francesca Archibugi ou «Lontano lontano» de Gianni di Gregorio. En dépit des restrictions, il y a 56 films sélectionnés qui est quand-même un chiffre énorme avec des capacités réduites.

Le film de clôture sera cette année la coproduction luxembourgeoise «Io sto bene» de Donato Rotunno. Le réalisateur et l’actrice Marie Jung, la fille d’André Jung, assisteront à cette séance le 7 novembre.

Les organisateurs espèrent aussi accueillir un certain nombre d’invités, mais leur venue dépend des règles sanitaires des différents pays en cours au moment des départs. Ces derniers croisent les doigts pour que rien ne perturbe en dernière instance ce festival devenu une institution dans la Grande Région.

www.festival-villerupt.com