KLEINBETTINGEN
CATHERINE KURZAWA

Les Moulins de Kleinbettingen exportent 75% de leur production

La comptine «Meunier, tu dors» n’a pas sa place aux Moulins de Kleinbettingen. Les machines, étalées sur six niveaux différents, opèrent dans un vacarme incessant pour fournir en farine les acteurs de la grande distribution, de l’industrie alimentaire et les artisans boulangers. «Le niveau de sécurité alimentaire et la maîtrise de la filière nous distinguent de nos concurrents», assure le directeur général adjoint et responsable des ventes, Frédéric Baijot.

C’est en 2007 que l’entreprise familiale née en 1704 construit son nouveau moulin, le premier en Europe à être totalement en inox. Le nouvel outil permet à l’entreprise de voir son volume d’activité doubler en dix ans à 140.000 tonnes de blé annuelles. «Ce nouvel équipement nous a permis de nous ouvrir à l’exportation», reconnaît le responsable.

Aujourd’hui, 75% des volumes partent pour l’étranger, qu’il s’agisse des pays limitrophes où l’entreprise fournit de nombreuses marques de distributeurs (Auchan, Globus, Lidl et Leclerc, notamment) ou bien de plus loin: Italie, Scandinavie et même Etats-Unis d’Amérique.

Lëtzebuerger Journal

Des desserts qui captent les regards

Les Moulins de Kleinbettingen ont ouvert en 2018 une société au pays de l’Oncle Sam pour y écouler leurs produits. Depuis cette année, ils sont distribués via l’enseigne Giant. «Ce qui les a séduit, c’est le produit», résume Frédéric Baijot qui nous montre fièrement sa gamme américaine. Des emballages en plastique faciles d’usage comme ceux que l’on connaît au Luxembourg sous la marque Farin’up mais d’une plus grande contenance et surtout, ornés d’un dessin aux couleurs vives et aux symboles clairs.

l représente Louis, un cuisinier aventurier et gourmet qui incarne la 11ème génération de l’entreprise familiale luxembourgeoise. Sur le paquet de farine pour crêpes, le personnage porte un béret et tient une poêle tandis qu’on aperçoit à côté de lui l’Arc de Triomphe. Ce bonhomme se transforme en agent de la police montée canadienne pour orner les pancakes, puis en Statue de la Liberté pour les brownies. Cette gamme débarquera au Luxembourg dès le mois de septembre et sera complétée par une farine pour gaufres belges annoncée pour la fin de l’année.

A chaque fois, l’inscription «ready in a minute» est clairement lisible. Il suffit en effet d’ajouter de l’eau et un petit peu de beurre pour obtenir une préparation prête à l’emploi. La gamme «The iconic desserts from around the world» va prendre aussi vie en dehors des linéaires des supermarchés puisque l’entreprise a acquis un foodtruck pour promouvoir ses produits lors d’évènements par exemple.

Mais la vente au détail ne représente actuellement qu’à peine 10% du volume des Moulins de Kleinbettingen. Ceux-ci restent majoritairement orientés sur la production à destination des marques de distributeur et des professionnels de l’alimentation. A ce propos, l’entreprise est engagée dans le programme «Produit du Terroir» en collaboration avec le Moulin de Dieschbourg. Son principe? Garantir l’absence d’insecticides dans les silos de stockage, une rémunération juste des agriculteurs et l’absence de conservateurs, colorants artificiels et sucres ajoutés. «Nous ne sommes absolument pas sur un combat de prix mais de qualité et de diversité», souligne Frédéric Baijot.

En outre, la semoulerie et la meunerie sont certifiés bio. Pour la première fois cet été, un blé bio 100% luxembourgeois sera moulu en collaboration avec BIOG. «La perte de confiance dans les géants de l’agroalimentaire est certainement pour nous une option très bénéfique», reconnaît le responsable.

es Moulins de Kleinbettingen occupent 68 salariés et mobilisent 250 fermiers partenaires. L’an dernier, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 47 millions d’euros. «Le premier critère d’achat du consommateur aujourd’hui est d’acheter local», soutient Frédéric Baijot. «Mais paradoxalement, tout monde est ouvert à des produits qui viennent de partout». Voilà qui apportera sans conteste beaucoup de grain à moudre pour l’entreprise.

www.mkmoulin.lu