LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Inauguration hier d’un nouveau bâtiment sur ce méga-projet

Le Parc Luxite continue sa mue avec l’inauguration, mardi, des bâtiments 11-12 sur ce vaste site situé au sud de la capitale. Concrètement, cette avancée représente la deuxième construction de la phase 1 de ce projet équivalent à douze terrains de football. Son objectif? Devenir une «Mini-Silicon Valley» ciblée sur les écotechnologies, à Kockelscheuer au cœur de 65 hectares de zone d’activités et de forêts. Pour l’occasion, le bourgmestre de Roeser Tom Jungen était présent sur place, aux côtés du président et de directeur général de la Poudrerie de Luxembourg, Charles-Louis Ackermann et Venant Krier.

Un cachet préservé

Le bâtiment baptisé «Beim Weier» est l’un des 52 anciens buildings de l’ancienne Poudrerie de Luxembourg. Construit vers 1908, il a été entièrement rénové tout en conservant son cachet d’antan: les pierres naturelles d’origine ont été conservées tandis que l’immeuble a été entièrement revu pour accueillir des entreprises. Sur 1.000 m² répartis sur trois étages, l’infrastructure inclut des espaces communs, une salle de réunion, une kitchenette, des espaces de bureaux en «open space» des sanitaires et des emplacements de parking. Qui plus est, les considérations environnementales ont été intégrées dans la rénovation, a insisté Parc Luxite.

Concrètement, un master plan prévoit trois phases avec plus de 95.000 m² de constructions. La première représente plus de la moitié et est répartie en seize lots distincts. Le premier immeuble, Luxite One, a été inauguré en mars dernier et accueille désormais ses premiers locataires.

Derrière ce projet, on retrouve la Poudrerie de Luxembourg ou «Luxite explosive» qui s’est réorienté en 1976 vers une autre activité via Accumalux. Ce groupe fabrique des bacs et couvercles en polyprolylène et emploie plus de 300 salariés.

La grande poudrerie d’antan n’est plus mais la volonté d’aller de l’avant demeure: le Parc Luxite cible les sociétés high tech dans les domaines de la recherche et de la production. Une activité innovante mais au potentiel lui aussi explosif pour le tissu économique.

www.parcluxite.lu