CLÉGUER
STANISLAS DU GUERNY, CORRESPONDANT À RENNES DES «ECHOS»

L’usine de Kervellerin transforme ces déchets en ingrédients pour peintures

Les marquages au sol de couleur blanche ou jaune des routes et autoroutes sont fabriqués à partir des coquilles d’huîtres.

Ce type de peinture est peut-être plus cher que les produits conventionnels mais sa durée de vie est beaucoup plus longue. C’est la petite entreprise Kervellerin installée dans la commune de Cléguer, près de Lorient, qui a mis au point ce procédé de valorisation des coquilles d’huîtres, après trois années de R&D.

Ces derniers mois, la société dirigée par Martine Le Lu s’est rapprochée de laboratoires scientifiques, notamment ceux de l’université de Bretagne Sud à Lorient qui l’accompagnent dans un nouveau secteur, celui «des imprimantes en trois dimensions».

La poudre d’huîtres va en effet être utilisée dans la fabrication des filaments pour la création des pièces et objets sortis des imprimantes 3D.


Pour plus d’informations:

www.usinedekervellerin.fr

www.solutionsandco.org