LUXEMBOURGCATHERINE KURZAWA

En 2012, ce type de séjour a atteint son plus haut niveau en dix ans

Indice de sortie de crise ou pas, les voyages d’affaires reprennent du galon, à en croire une étude publiée par le Statec hier. En 2012, 18,1% des résidents ont réalisé un déplacement professionnel d’au moins une nuitée, soit 77.000 personnes. Sur dix ans, cela représente une hausse de 17%. Sans surprise, le voyageur d’affaires est dans 71% des cas un homme, âgé pour la plupart (62%) de 25 à 44 ans. Quant à sa profession, il se classe dans 84% des cas dans les salariés (contre 16% d’indépendants) et cela, dans le domaine des «cols blancs» (82%). En moyenne, chaque voyageur d’affaires réalise 3,6 déplacements par an, majoritairement en Europe (92%). Précision importante, un voyage d’affaires sur deux se fait dans un pays voisin, l’intensité de ces séjours au Luxembourg n’étant que de 1,8%. Quant à la durée, elle s’établit à 3,6 nuitées soit un statu quo entre 2011 et 2012.

L’avion toujours n°1

45% des voyages d’affaires se font en avion et dans ce cas, le Findel est l’aéroport le plus prisé, avec 80% des départs. Le train et la voiture complètent le tableau, en particulier pour les déplacements dans l’enceinte du Benelux, relève l’étude. Sur place, c’est à 85% dans un hôtel que séjourne le travailleur, qui est seul six fois sur dix. Précision importante, ce sont les résidents belges qui voyagent le plus (40%), devant les résidents allemands (33%), français (32%) et luxembourgeois (14%).

Reste que tout voyage d’affaires a un coût. L’an dernier, il s’élevait à 952 euros par personne soit 20% de plus qu’en 2011. La dépense moyenne par voyage monte pour sa part à 2.037 euros, surtout à cause des frais de transport (39%), d’hébergement (37%) et de restauration (19%).


www.statec.lu