LUXEMBOURG
DAVID KIEFFER

Qui n’a pas essuyé un regarde réprobateur en demandant une carafe d’eau dans un restaurant au Luxembourg? Les nouveaux arrivés dans le pays ne s’y font pas reprendre à deux fois, les résidents de longue date se sont fait eux une raison. Pour boire de l’eau au restaurant il faut opter pour de l’eau en bouteille, et débourser trois à quatre euros. «C’est comme ça ici», rétorquent bon nombre de restaurateurs. L’initiative «Refill», qui milite pour un accès généralisé à l’eau du robinet pour éviter l’usage des bouteilles, a récemment mis en ligne une nouvelle pétition (N°1319) pour demander l’obligation pour les restaurateurs de fournir une carafe d’eau à leurs clients. Une pratique qui est habituelle pour des pays comme la France ou les Etats-Unis, mais qui n’est pas dans les mœurs au Luxembourg. David Kieffer, à la tête de l’initiative «Refill Lëtzebuerg», nous explique les motivations derrière cette nouvelle pétition.

«Au Luxembourg, l’eau potable de qualité est disponible directement au robinet. Néanmoins, des tonnes de bouteilles en verre et en plastique sont transportées à travers le pays (et l’Europe) depuis des décennies. C’est absurde et cela nous coûte à tous et à l’environnement. Des mesures juridiques doivent être prises. De nombreux pays européens le font: en Autriche (au prix coûtant) et en Norvège (gratuit), par exemple, l’eau du robinet dans les restaurants ou cafés est une évidence, en France c’est même un droit légal.

Le Luxembourg devrait également introduire ce droit: L’eau du robinet doit être disponible dans la restauration pour les clients qui le souhaitent (si vous ne voulez pas vous passer d’eau minérale, vous êtes bien sûr libre de l’acheter, mais vous devez trouver l’alternative économisant les ressources). Cela pourrait réduire une part importante du transport et des importations d’eau et, partant, protéger l’environnement et le portefeuille. Cette pétition a pour but de motiver la Chambre des Députés à faire d’un accès à l’eau du robinet un droit dans les restaurants. Dans d’autres pays, fournir de l’eau est obligatoire, mais au-delà de la loi, il faudrait un changement de pratique.

Nous avions déjà une pétition similaire en mai dernier, mais elle n’était pas multilingue, cette fois nous voulons atteindre plus de monde. Nous avons par exemple 3.000 “followers” sur les réseaux sociaux, si nous arrivons à tous les mobiliser…. L’idée n’est pas non plus de “punir” les restaurateurs, peut-être que les prix devront évoluer. Certains restaurateurs proposent la fameuse carafe d’eau, mais ils ne le mettent pas en avant, c’est dommage. L’eau devrait être vue comme un complément à d’autres boissons. C’est par exemple le cas en Norvège. Au Luxembourg c’est une culture de la bouteille d’eau qu’il faut changer. Et cela passera par une discussion à la Chambre sur ce sujet. “Let’s make it happen” doit être plus qu’un simple slogan!».