LUXEMBOURG
ANDRÉ ALMEIDA

«Shadow of the Tomb Raider»: La trilogie sur les origines de Lara Croft touche à sa fin

Shadow of the Tomb Raider» est un jeu vidéo d’action-aventure, édité par Square Enix et développé par Eidos Montreal, en collaboration avec Crystal Dynamics. Il s’agit ici de la suite de Rise of Tomb Raider, sorti en 2015, et ce serait le troisième et dernier titre de la série sur les origines de Lara Croft. Il n’y a pas eu d’énormes évolutions dans la jouabilité depuis «Rise of the Tomb Raider». Quelques nouveautés sont présentes telles que: répandre de la boue sur le visage et bras de Lara pour mieux se fendre dans l’environnement et ainsi surprendre ses adversaires, des aptitudes inédites à l’arc ou encore de nouvelles possibilités d’utiliser les munitions des pistolets et fusils.

Les joueurs qui auront joué aux deux jeux précédents n’auront aucun mal à se retrouver et pourront alors avancer rapidement dans l’histoire principale. Bien sûr, il y aura aussi un bon nombre de missions secondaires à résoudre et d’artefacts (objets rares) à collectionner. Les tombeaux et les cryptes sont sans aucun doute les parties du jeu qui ont le plus évolué dans ce nouvel épisode de Lara Croft. Ils sont maintenant devenus plus vastes, plus dangereux et bien plus complexes que dans les titres précédents. La durée de vie de «Shadow of the Tomb Raider» se situe entre 15 et 20 heures, pour la trame principale, et entre 25 et 40 heures en y ajoutant les missions secondaires et objets à collectionner.

Le poids des erreurs commises pèse lourdsur la conscience de Lara

Le joueur commence l’aventure au Mexique. Lara, accompagnée par son ami Jonah, est de nouveau aux trousses de l’Ordre de la Trinité pour les empêcher de s’emparer d’artefacts avec la faculté de détruire et contrôler le Monde. Les deux aventuriers se sont rendus au Mexique pour essayer de s’emparer de la dague d’Ixchel (déesse Maya) avant l’Ordre de la Trinité, car selon la Légende, la personne qui possède la dague d’Ixchel peut déclencher un compte à rebours qui enclenchera l’apocalypse Maya. Le joueur se rendra compte qu’il contrôle une Lara plus confiante et expérimentée, mais aussi impatiente, qui précipite les choix qu’elle doit prendre. Justement Lara, après quelques périples, arrive à trouver et à s’emparer de la dague, devançant ainsi le chef de l’Ordre de la Trinité, Dominguez. Mais dans sa précipitation elle fait l’erreur de ne pas lire toute la prophétie inscrite sur les murailles, une erreur qui coutera très chère, car Lara a ainsi activé le compte à rebours de l’apocalypse. Le monde sera ravagé par un tsunami, une tempête et un séisme, et elle a maintenant pour mission d’empêcher cette catastrophe.

Ceci est seulement la toute première partie du jeu, le joueur découvrira aussi d’autres endroits comme par exemple: le village Cozumel, la Isla Mujeres ou encore le Pérou. Pour le reste de l’aventure, Lara, remplie de remords d’avoir activé l’apocalypse, fera tout qui est en son pouvoir pour arrêter l’Ordre de la Trinité et empêcher la fin du monde. Le joueur sera aux premières loges pour observer le changement de Lara. Comme le revers d’une médaille, Lara d’habitude calme et réservée devient plus impatiente, agressive et prête à tout pour corriger ses erreurs. Elle est même prête à éliminer de sang-froid ceux qui osent se mettre sur sa route. Le joueur aura droit à de bonnes surprises et plein de frissons jusqu’à la fin du jeu.

La conclusion parfaite?

«Shadow of the Tomb Raider» n’est pas un jeu parfait. L’immersion du joueur dans le vaste monde est sans aucun doute le point positif de cette aventure. Les graphismes magnifiques, les décors époustouflants de la jungle et des niveaux sous-marins, en plus des tombes et des cryptes effrayantes et remplies d’énigmes plus complexes et intéressantes que jamais, sont ce qui poussera le joueur à se procurer ce jeu. Par contre, le manque d’innovation est bien présent. Un arbre de compétence décevant, des armes identiques aux titres précédents, certes avec quelques nouvelles capacités mais le joueur se verra utiliser l’arc pour la quasi-totalité du jeu car l’approche furtive reste la plus amusante et intéressante.«Shadow of the Tomb Raider» est un jeu solide avec une histoire qui montre bien la transformation de la jeune Lara Croft et les joueurs seront heureux de voir la fin de cette longue histoire avec leur aventurière préférée.


Disponible pour PS4, Xbox One, Xbox One X et PC; Prix:
entre 50 et 60 euros (Croft Edition: entre 90 et 100 euros)