LUXEMBOURG
CK

La nouvelle circulait depuis quelques temps, une source proche du dossier l’a confirmée au «Journal»: le «department store» du complexe Royal-Hamilius sera occupé par les Galeries Lafayette. L’enseigne française va poser ses valises sur les 9.000 m² répartis en six étages, devenant la locomotive du centre commercial.

Pour les Galeries Lafayette, cette ouverture s’inscrit dans la lignée d’un vaste développement international. L’enseigne compte déjà cinq implantations hors des frontières de l’Hexagone, à Berlin, Dubaï, Istanbul, Jakarta et Pékin. Des ouvertures sont par ailleurs prévues à Doha, Milan, Istanbul, Shanghai et Koweït City. «Chacun de ces flagships joue un rôle d’Ambassadeur de la marque et contribue à faire rayonner localement l’Art de Vivre à la française», revendique le groupe sur son site web. Il compte aussi 57 points de ventes sur son marché domestique, dont un situé à Metz.

De Galeria Inno aux Galeries Lafayette

Le complexe Royal-Hamilius devrait être livré à la mi-2019, selon son promoteur Codic. Sur 36.000 m², il comprendra 73 logements, 10.400 m² de bureaux mais aussi 16.000 m² de surfaces commerciales. Outre les Galeries Lafayette, la Fnac est annoncée sur 2.000 m² et Delhaize occupera 1.000 m². Initialement, Galeria Inno devait occuper l’espace dédié au «department store» mais en mai 2017, l’enseigne a fait valoir son droit de retrait suite à l’annonce d’un retard de livraison de six mois de la part du promoteur.