COLOGNE
FABIENNE KOLBER

La «Gamescom 2016» a attiré environ 345.000 visiteurs

Environ 345.000 visiteurs internationaux avaient trouvé du 18 au 21 août le le chemin de l’édition 2016 de la «Gamescom» à Cologne. Le plus grand salon de jeux vidéo d’Europe ne permettait pas seulement aux joueurs de tester les nouveautés de demain sur de nombreux stands, de participer à des activités et de faire du shopping, mais aussi aux développeurs de partager quelques nouvelles bandes annonces et informations concernant leurs derniers titres.

De nombreux exposants avaient mis le paquet cette année en ce qui concerne les stands, souvent presque dignes d’un parc d’attraction. Très impressionnant étaient par exemple ceux des jeux «The Climb», «Robinson: The Journey» ou «Mafia III», qui transportaient immédiatement les fans dans l’ambiance correspondante. La mise en scène des géants Microsoft, Nintendo et Sony était presque un peu timide en comparaison.

Comme chaque année, des shows étaient organisés tout au long de la journée sur les différentes scènes, pour y présenter des nouveautés ou faire gagner des «goodies» au public. Une bande annonce et un premier aperçu des coulisses du film «Assassin’s Creed» ont par exemple été diffusés sur le stand d’Ubisoft.

Place à la réalité virtuelle

Les gadgets les plus en vue lors de cette édition étaient sans doute les casques de réalité virtuelle. Les intéressés faisaient la queue pendant des heures pour pouvoir mettre la main sur cette nouvelle technologie intrigante. Le public a certainement du mal à faire le choix entre les différentes marques, donc le salon était le moment idéal pour pouvoir les tester et en savoir plus.

Tout un catalogue de jeux était jouable exclusivement avec ces casques comme «Resident Evil 7: Biohazard», «Batman VR», «The Climb», ou «Robinson: The Journey». Pour concurrencer un peu avec l’Oculus Rift, qui avait également un stand à la «Gamescom», Sony tentait surtout de mettre en valeur son PlayStation VR, dont la sortie est prévue pour octobre 2016 en Europe.

Sécurité renforcée

Les organisateurs avaient précisé que la sécurité serait renforcée durant cette édition et que des contrôles de sacs seraient obligatoires avant d’entrer dans l’enceinte. Même pour les «cosplayers», des limites étaient imposées, interdisant toutes sortes de répliques d’armes. Ceci donnait presque l’impression que le «cosplay» se faisait un peu plus rare cette année. Le tout était tout de même bien organisé et les visiteurs ont vite pu rejoindre les halles. La «Gamescom» a de nouveau fait un carton et en dépit de certaines restrictions, l’ambiance et le public étaient bel et bien présents pour fêter leur passion commune, non seulement dans les différentes halles, mais également dans toute la ville de Cologne!