LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Le secteur se fera entendre cette année via cinq rendez-vous clés

L’ICT représente actuellement plus de 7% du PIB mais Jean Diederich en est convaincu: «Si on prend tous les services aux institutions européennes et les services aux banques, on est encore beaucoup plus important qu’on le dit aujourd’hui».

Le président de l’Association des Professionnels de la Société de l’Information (APSI) a présenté hier à la presse le bilan et le programme de son association patronale forte de 75 membres. Pour 2015, la recette de l’organisme reste la même, axée sur le thème «ICT contribution to Luxembourg’s economic progress». Ce sujet sera développé sous des angles différents au cours de quatre séminaires, dont le premier est prévu le 26 mars prochain à la Chambre de Commerce sous l’intitulé «FinTech: Financial institutions, Technologies & Start-ups». Entre le recul des acteurs classiques et l’émergence de nouveaux modèles comme le crowdfunding, le secteur est en pleine mutation et la FinTech commence à imposer sa griffe dans différents centres, Londres en tête. «On ne doit pas rater le train de l’innovation et de la FinTech», martèle Jean Diederich. La FinTech représente aujourd’hui 1.042 firmes pour un financement total de 15,1 milliards de dollars.

Récompenser l’innovation

Le responsable prévoit trois autres séminaires en juin, septembre et novembre afin de compléter un agenda marqué aussi par la remise du Flagship Award. Pour sa 8ème édition, le développement économique et la création de valeur pour la communauté seront à nouveau récompensés. L’an dernier, Flibco a remporté le prix grâce à la combinaison de l’ICT et du transport de personnes. La filiale de Sales-Lentz organise en effet la vente des tickets uniquement sur Internet et à terme, les clients pourront même voir sur leur smartphone où se trouve leur bus. Pour 2015, l’APSI est à la recherche de nouveaux prétendants au titre et ouvre les candidatures jusqu’au 30 avril. Vers la mi-mai, un grand oral sera organisé avant la grande soirée «Golden-I Gala et Flagship Award», prévue le 4 juin prochain. C’est là que l’on connaîtra le gagnant du prix de l’APSI.

Encore du travail

Au rayon des réalisations accomplies l’an dernier, signalons le fait que le Luxembourg ait atteint sept des dix recommandations pour que le pays profite de la «dot.COM world». Il reste encore du chemin à parcourir, notamment en ce qui concerne l’éducation et le temps nécessaire à la création d’une société. Les professionnels de l’ICT sont par ailleurs regroupés au sein d’ICT Luxembourg, qui compte six membres et en accueillera prochainement deux nouveaux. L’a.s.b.l. se veut être un outil de réflexion et de promotion du milieu, complété d’ailleurs pas six groupes de travail qui travaillent en parallèle de ceux établis par le gouvernement. Leurs spécialités? L’infrastructure, les innovations et start-ups, la FinTech, les e-skills, l’administration et la promotion. Enfin, un septième groupe a vu le jour l’an dernier: Secure Luxembourg. Car à côté de la FinTech et d’autres niches, la sécurité informatique représente elle aussi des enjeux loin d’être anecdotiques.


www.apsi.lu
www.ictluxembourg.lu