PÉKIN
BENJAMIN ROBERTS, YICAI GLOBAL

L‘avenir de l‘énergie thermique

Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le monde, l’industrie énergétique doit passer aux sources renouvelables. En 2016, le Bureau national chinois de l’énergie et la Commission nationale pour le développement et la réforme ont déclaré que plus de 50 milliards de kilowatts d’énergie éolienne se perdaient, dont la moitié en hiver. Cela représente suffisamment d’énergie pour chauffer 500 kilomètres carrés, soit presque la superficie de l’Espagne. Pour éviter ce type de gaspillage, une entreprise chinoise, Pioneer Energy, a mis au point une technologie de stockage d’énergie thermique qui permet de capter cette dernière grâce au principe de changement de phase à haute densité. L’énoncé peut paraître obscur, mais le principe est simple. Imaginez un mur rempli de cire: un apport d’énergie (panneau solaire, par exemple) fait fondre la cire, la faisant passer de solide à liquide. Lorsque l’apport d’énergie cesse, la cire refroidit et, retrouvant sa phase solide, libère l’énergie stockée sous forme de chaleur.

Fondée en 2011 à Zhangjiagang, l’entreprise fournit ses solutions de chauffage à des domaines agricoles, 15 bâtiments gouvernementaux et 22 écoles dans le comté de Qianxi. En plus de répondre aux besoins énergétiques de la province, elle chauffe des centres commerciaux et des gratte-ciels de bureaux modernes. La firme a également créé, à Shanghai, un centre technologique destiné à améliorer et explorer les matériaux à changement de phase. Aujourd’hui, le modèle économique de l’entreprise s’oriente vers l’énergie en s’appuyant sur quatre grands segments d’activité: la production, le transport, le stockage et les applications, ce qui la positionne pour tirer parti d’un marché en forte croissance. Évalué à 3,72 milliards de dollars en 2017, le marché du stockage de l’énergie thermique latente devrait générer des revenus de 7,45 milliards de dollars d’ici fin 2024, selon une étude de Zion Market Research. Hong Wang estime que l’industrie dépassera ces prévisions.

Récemment, Pioneer Energy a participé à la conversion du système de chauffage de la Tianjin Tower, un imposant gratte-ciel de Tianjin. Auparavant, la tour versait 9,6 millions de dollars par an de charges. Depuis l’adoption du système de Pioneer Energy, elle économise 5,5 millions de dollars, soit 70% de sa facture de chauffage initiale. La bonne nouvelle pour Hong Wang est qu’une hausse du marché des matériaux à changement de phase est attendue avec l’arrivée de l’hiver en Chine, dans un pays qui satisfait généralement ses besoins en énergie en s’adaptant aux fluctuations des prix spot dans les marchés financiers.

La firme ambitionne de devenir le fournisseur d’énergie propre thermique numéro 1 en Chine, ce qui le positionnerait comme un des plus importants au monde, avec des répercussions positives de grande ampleur pour l’environnement.
Cet article est publié dans le cadre de www.solutionsandco.org , une initiative collaborative internationale rassemblant 20 médias business du monde entier mettant en lumière les entreprises changeant d‘échelle pour lutter contre le changement climatique.