CLAUDE KARGER

On le connait comme quelqu’un qui aimer démarrer sur les chapeaux de roue et qui ne mâche pas ses mots: Dan Kersch, Ministre de l’Intérieur, de la Fonction Publique et de de la Réforme administrative fraîchement émoulu, a donné hier dans une interview au «Quotidien» le listing de ses priorités: d’abord connaître ses collaborateurs dans ses ministères et développer des liens de confiance. Ensuite renforcer l‘autonomie communale, puis réaliser l’accord salarial dans la fonction publique et du travail par objectif. Et comment procèdera le «Mister simplification» pour nous alléger la vie? «Je ne veux aucunement occuper une position de chef mais faire ce travail en équipe, sinon on échouera». A propos travail en équipe: ce n’aurait guère été possible avec le CSV, selon Kersch. «Sincèrement et je l’avais dit avant les élections, je crois que je suis le politicien socialiste qui a clairement énoncé sa préférence pour une coalition bleue-verte-rouge plutôt qu’une coalition avec les chrétiens-sociaux. Si on regarde le programme électoral du DP, il était plus proche du nôtre, socialement parlant, que celui du CSV», explique-t-il. Voilà un beau camouflet pour l’autre parti populaire portant un grand «S» dans son nom. Les ponts chrétiens-sociaux doivent avoir grincé des dents hier.