LUXEMBOURG
LJ

Le Ministre de l’Economie était en visite à Wiltz pour suivre trois projets d’innovation

Le ministre de l’Économie, Franz Fayot, a rendu visite lundi à ALIPA, Circuit Foil et United Caps, trois acteurs majeurs établis dans la zone d’activité économique (ZAE) circulaire «Salzbaach» à Wiltz. Les 3 entreprises ont des importants projets de développement et d’innovation en cours. Dès 2015, la commune de Wiltz a activement œuvré pour devenir un haut lieu de l’économie circulaire dont la ZAE «Salzbaach» connue pour la réalisation de projets circulaires, dont la gestion des déchets. La Ville de Wiltz planifie actuellement la construction d’un parking collectif dans l’optique circulaire du partage d’infrastructures. La ville compte également développer prochainement un «Circular Economy Innovation Hub», centre de compétences de l’économie circulaire, offrant des formations aux écoles et aux communes.

Créé en 1996, le groupe ALIPA regroupe six sociétés, avec un chiffre d’affaires de 28 millions d’euros et plus de 150 salariés répartis dans trois pays. Les activités du groupe sont orientées autour de deux pôles d’activité: le levage et l’emballage industriels. No-Nail Boxes, spécialisée dans la production de caisses pliantes en bois contreplaqué et en acier pour l’industrie et Codipro, concepteur et fabricant d’anneaux de levage articulés, sont les deux sociétés les plus importantes du groupe installées dans la zone d’activité. Michèle Detaille, directrice générale du groupe ALIPA et actuelle présidente de la Fedil, a détaillé le processus de fabrication des caisses pliantes et a présenté les projets innovants actuels entrepris en termes d’organisation et de digitalisation du groupe. Codipro a récemment lancé le Coditracer, un outil de gestion qui permet d’assurer la traçabilité des anneaux de levage à chaque étape de leurs parcours basé sur la technologie Blockchain.

Circuits imprimés pour des produits high-tech

Franz Fayot a également visité l’usine de Circuit Foil Luxembourg dirigé par la CEO Fabienne Bozet. Fondée à Wiltz au début des années 60, la société est depuis 2014 une filiale du groupe sud-coréen Doosan Corp, comptant 320 employés et produisant 10.000 tonnes de cuivre par an. Depuis 2014, les activités de recherche et développement ainsi que les investissements au sein de l’entreprise ont connu un nouvel élan. La société, qui détient 2% du marché mondial de la feuille de cuivre, possède néanmoins près de 70% des parts de marché pour la fabrication des produits liés à la 5G. Circuit Foil Luxembourg réalise, par un procédé d’électrodéposition, des feuilles de cuivre destinées essentiellement à la fabrication de circuits imprimés pour des produits high-tech, tels que les appareils connectés, les capteurs dans les voitures ou encore les antennes 5G, marché en pleine croissance. Pour faire face à cette demande croissante, elle a récemment investi 41 millions d’euros dans le but d’augmenter de 30% sa capacité de production. La société a aussi annoncé le lancement d’un projet de recherche de grande envergure en partenariat avec le LIST pour un montant total de 18 millions d’euros. Ce projet va notamment permettre de conserver le centre de recherche européen du groupe à Luxembourg.

Pour finir, le ministre a été reçu par Benoît Henckes, CEO de United Caps. Créée à la fin des années 1930 par deux Luxembourgeois, la société United Caps est pionnier de l’emballage industriel. Elle fabrique des bouchons et couvercles en plastique, avec 11 milliards d’unités produites chaque année, dans 11 usines, dont celle de Wiltz, et un chiffre d’affaires de 160 millions. 85% des bouchons produits sont destinés à l’industrie agroalimentaire. La société dispose au Luxembourg d’un parc de 35 machines et emploie 120 personnes, dont 60% sont affectés à la production et répartis en quatre équipes qui travaillent en flux continu, 7 jours sur 7. Elle utilise des plastiques entièrement recyclables (polyéthylène et polypropylène) néanmoins, les normes concernant les produits alimentaires ne permettent pas de réinjecter ces plastiques recyclés dans la fabrication d’autres emballages alimentaires. Cette matière va donc alimenter d’autres secteurs de la plasturgie. United Caps se penche activement sur le thème du recyclage chimique des plastiques qui représente l’avenir, d’après son CEO.

«Wiltz est un laboratoire vivant pour l’économie circulaire. La ville peut véritablement servir de modèle pour les autres communes. Les trois entreprises que j’ai visitées témoignent de l’importance de maintenir une politique industrielle forte et dans ce contexte, le dialogue avec les acteurs du terrain est primordial», a déclaré le ministre. «Cette visite a permis à trois industries de montrer et d’expliquer au ministre et aux élus locaux leurs réalisations et leurs projets d’avenir et de leur donner un retour par rapport aux instruments de soutien public aux entreprises mis en place pour surmonter les difficultés rencontrées durant les mois de crise», a ajouté Michelle Detaille.