LUXEMBOURG
LJ

L’Abbaye publie une BD hebdomadaire sur son histoire mouvementée

Le secteur culturel subit de plein fouet la crise covid-19. Pourtant c’est aussi une occasion pour les artistes de faire preuve de créativité et de porter leur regard artistique autrement. Ainsi neimënster a demandé au dessinateur Antoine Grimée de publier une bande dessinée chaque semaine, pour retracer l’histoire mouvementée de l’Abbaye de Neumünster et ainsi rappeler que cette crise actuelle n’est pas la première pour ces lieux chargés d’histoire. Antoine Grimée est un jeune illustrateur et cartoonist belgo-luxembourgeois. Après des études en Beaux-Arts à l’Ecole de Recherche Graphique de Bruxelles, il s’installe en tant qu’artiste indépendant. Il n’est pas inconnu du public de neimënster qui a pu le découvrir à travers la programmation estivale de neimënster, ses portraits, son identité visuelle de la résidence et du festival de jazz RESET, mais aussi à travers les animations et l’identité visuelle du Bock op.

Une histoire millénaire

De sa création en 1083, à son utilisation comme prison d’Etat jusqu’en 1985, sans compter sur son utilisation de zone de transit pour les résistants enfermés par les nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale, les différentes fonctions de l’Abbaye seront retracées chaque semaine par l’artiste. Une nouvelle BD sera publiée chaque samedi, et ce pendant les prochaines 25 semaines, jusqu’aux journées portes-ouvertes de neimënster le 17 octobre prochain. Prévue initialement le 13 juin, l’événement a dû être reporté pour les raisons que l’on connaît. Pour neimënster, c’est une façon de rester en contact avec son public et de proposer une «oeuvre ludique permettant de rompre l’isolement et l’ennui qui peuvent peser durant la période de confinement», indique la direction de l’établissement.