LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

L’institution a été désignée banque de compensation en renminbi au Luxembourg

La finance chinoise continue à prendre ses quartiers au Grand-Duché. Hier, la Banque populaire de Chine (PBoC) a désigné ICBC en tant que banque de compensation en renminbi au Luxembourg. Présente depuis 1999 sur la place, l’institution financière y a établi son quartier général européen en 2011. Dans son communiqué, ICBC Luxembourg affirme que cette désignation «sera bénéfique aux entreprises chinoises et luxembourgeoises et aux institutions financières dans le commerce et l’investissement». Par ailleurs, ICBC Luxembourg devient ainsi la première banque de compensation en Europe.

Cette étape fait suite à la signature, en juin dernier, d’un «Memorandum of Understanding» (MoU) entre le Gouverneur de la PBoC Xiaochuan Zhou et son homologue de la Banque centrale du Luxembourg (BCL), Gaston Reinesch. En pratique, la BCL va assurer le suivi du marché en renminbi au Luxembourg et va transmettre les informations nécessaires à la PBoC.

Luxembourg en tête des Dim Sum

De son côté, Luxembourg for Finance avance que la désignation d’une banque de compensation «permettra de renforcer encore plus le développement du renminbi» sur la place financière. À l’heure actuelle, la Bourse de Luxembourg occupe déjà le haut du classement européen en matière de cotation d’obligations libellées en renminbi en Europe, les Dim Sum. Dans le monde, Luxembourg est n°3 en la matière, avec 19% de parts de marché dans la cotation d’émissions Dim Sum, derrière Hong Kong et Singapour.

Et d’après SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication), le Luxembourg serait la deuxième plus grande plateforme de paiements en renminbi d’Europe. Ajoutez à cela la présence de cinq, et bientôt six banques chinoises en plus des sièges de grandes entreprises de l’empire du milieu telles qu’Huawei, et vous obtenez un cocktail prometteur.