LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Le festival Multiplica a animé les Rotondes durant tout le weekend

Faire rimer «numérique» à la fois avec «artistique» et «accessible», voilà le défi relevé tout le weekend par le festival Multiplica, aux Rotondes. Pour sa deuxième édition, l’évènement a fait la part belle aux arts numériques et immersifs à travers des performances, des installations interactives, des ateliers participatifs et des rencontres à destination de tous. Dimanche, la journée était placée sous le signe des familles avec une offre ciblée sur les plus jeunes.

Le tableau noir s’illumine

Ainsi, de nombreux ateliers ont animé la galerie des Rotondes. Sur le grand tableau noir du «Waterlight Graffiti», les enfants dessinent et leurs créations s’illuminent. «Je n’y arrive pas» dit dépité un petit garçon à son papa. «Il faut mouiller le tampon», lui explique la bénévole en charge de l’activité. Puisque l’eau est conductrice d’électricité, elle fait office d’interrupteur sur ce tableau composé de milliers de LEDs. Et pour faire place nette, rien de plus simple: on efface à l’aide d’un chiffon sec ou bien on laisse l’eau s’évaporer, au fur et à mesure. Les enfants raffolent de cette animation, qui restera d’ailleurs en place jusqu’en février 2020.

Création et interaction

Juste en face, un atelier propose de s’initier au mapping vidéo avec l’application «Projection Mapper» d’Optima. Samuël explique aux plus jeunes comment s’en servir: sélectionner une forme, un motif, puis le projeter sur la zone de son choix. Si les uns sont captivés, les autres sont attirés par l’écran vert disposé un peu plus loin. Les participants peuvent en effet y découvrir le procédé du «green screen» utilisé dans les réalisations de films. A travers un atelier de trois heures, ils peuvent créer leur mini-film de science-fiction sur le Luxembourg, de l’écriture du scénario aux étapes du tournage.

Ambiance nettement plus studieuse à l’autre bout des Rotondes, où un hackathon de 24h occupe les programmateurs en herbe. Du cliquetis des claviers aux applaudissements nourris, il n’y a qu’un pas: des spectacles et rencontres artistiques ont en effet complété le programme d’un weekend où le numérique a résolument dépassé les frontières du virtuel pour s’immiscer dans le réel. Multiplica a signé ici un beau retour après sa première édition qui s’est tenue en 2017. Et comme son nom l’indique, l’évènement ne demande qu’à se multiplier.www.rotondes.lu