LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Les Bourses de Luxembourg et de Shanghai collaborent sur les obligations vertes chinoises

La Bourse de Luxembourg continue à prendre racine sur le marché de la finance verte. Ce lundi, l’institution a lancé l’affichage de deux nouveaux indices dédiés aux obligations vertes («green bonds»). Particularité: ils se composent d’obligations vertes émises et cotées à la Bourse de Shanghai et libellées en RMB.

«La Chine est le leader mondial dans l’émission des obligations vertes et prend un engagement exemplaire dans la lutte contre le changement climatique. La Bourse de Luxembourg est leader mondial dans la cotation des obligations vertes, il s’agit d’une parfaite complémentarité», a souligné dans un communiqué le CEO de la Bourse de Luxembourg, Robert Scharfe. Il a symboliquement sonné la cloche d’ouverture des deux indices aux côtés d’une haute délégation de la Bourse de Shanghai ainsi que de l’ambassadeur de Chine au Luxembourg, Huang Changqing.

Des «dim sum» déclinés en «green bonds»

Les deux indices - SSE Green Corporate Bond Index et SSE Green Bond Index - sont désormais affichés sur LGX, la plateforme dédiée aux instruments financiers verts lancée en septembre 2016 par la Bourse de Luxembourg. Celle-ci revendique une part de marché de 50% sur la cotation d’obligations vertes.

«L’objectif de SSE est d’établir un marché d’obligations vertes de grande qualité et en conformité avec les standards internationaux», a commenté le vice-président de la Bourse de Shanghai, Dongke Zhang. En pratique, ces «green bonds» libellés en RMB restent émis par la Bourse de Shanghai mais leur affichage à la Bourse de Luxembourg témoigne de la coopération entre les deux institutions. En 2006, les deux Bourses avaient conclu un protocole d’entente et début 2017, la Bourse de Luxembourg a signé un accord similaire avec la Bourse de Shenzhen pour afficher une série d’indices.

www.bourse.lu