LUXEMBOURG
AUDREY SOMNARD

La LHoft a mis en avant les start-up africaines avec le programme Catapult

La semaine dernière, la LHoft a voulu miser sur le potentiel de la Fintech africaine à travers son programme Catapult, c’est «Four One Financial Services Limited» qui a remporté le Prix au terme de cette semaine. Du 5 au 9 novembre, des start-up d’Afrique du sud, d’Ouganda, Nigeria, Sénégal, Tanzanie et d’autres qui sont spécialisés dans l’inclusion financière et prêts à construire des ponts entre l’Afrique et l’Europe ont présenté leur travail. Cette initiative vient de la Fondation LHoft qui s’inscrit dans l’idée que la technologie financière doit également toucher et autonomiser ceux qui ont été abandonné par le système financier traditionnel. La finance inclusive fait partie des objectifs de la Fondation: que ce soit des commerçants sous-bancarisés, des produits d’assurance spécialisés, l’impact est positif pour améliorer la vie localement à travers le monde.

14 entreprises sélectionnées

Pendant une semaine, le programme Catapult a mis en avant 14 entreprises sélectionnées pour développer leur business et atteindre leurs objectifs d’inclusion: Akaboxi Limited, Akiva Digital, BitValley, Four One Financial Services Limited, Inclusivity Solutions, MaTontine Senegal, NALA, OKO, Ovamba Solutions, Vouch Digital Limited. Le but est de créer des partenariats, des synergies entre les différents sponsors, investisseurs, les institutions de microfinance and les institutions de finance publiques.Catapult propose un mentoring, coaching et apprentissage entre pairs intensif.

Le programme a inclu des sessions de business mapping, les différentes métriques, l’investiabilité, risque et capital, la législation et le marketing. «C’est le premier programme de la LHoft dédiée à l’inclusion financière», explique Nasir Zubairi, CEO de la Fondation LHoft. Luxembourg s’est placé en tant que leader européen en microfinance. «Cela fait donc sens de capitaliser sur cet écosystème et ce soutien pour accueillir ces entreprises Fintech qui ont mis la priorité sur la finance inclusive», a t-il ajouté.

Parmi les 14 Fintech présentes lors de cette semaine de programme, c’est «Four One Financial Services Limited», de l’Ouganda, qui a remporté le Prix lors de la cérémonie du pitch final vendredi soir. Le CEO Livingston Mukasa était présent pour recevoir son prix: il a gagné un prix de 5.000 euros et un accès libre à la semaine de la microfonance en 2019.

Four One Financial Services Limited propose le premier shéma de micro-pension, avec la plateforme Mayicard qui donne accès à une assurance santé et des prépaiements ainsi qu’un accès aux biens comme du foncier. «La finance inclusive est la clé pour permettre aux gens, spécialement les femmes, de rompre le cycle de la pauvreté et créer des opportunités économiques», a estimé Romain Schneider, ministre de la coopération