LUXEMBURGFABIENNE KOLBER

Critique du jeu «Danganronpa Another Episode: Ultra Despair Girls»

Danganronpa Another Episode: Ultra Despair Girls» marque le troisième jeu de la franchise Danganronpa sur PS Vita. Contrairement à ses prédécesseurs qui sont des visual novels, Another Episode est un jeu d’action-aventure et spin-off, se déroulant entre les événements du premier et deuxième opus.

Dans cet épisode, un groupe d’enfants se nommant les «Warriors of Hope» contrôlent la ville «Towa City» et veulent créer une utopie pour tous les enfants en tuant les adultes à l’aide de leurs robots Monokumas. Même si ces petits diables sont plutôt irritant au début, leurs raisons d’agir seront expliquées au cours du jeu. Le jeu n’a en effet pas peur de s’attaquer à des thèmes plutôt sombres, ce qui rend l’ambiance encore plus effrayante.

Pour contrer le plan maléfique des bambins, Komaru Naegi, petite sœur du protagoniste du premier Danganronpa et Toko Fukawa survivante du premier opus souffrant d’une sacrée double personnalité connue sous le nom de Genocide Jack, seront incarnées par le joueur et devront unir leurs forces. Les deux filles vont former un duo plutôt comique et voir leur relation évoluer tout au long du jeu est l’un des points forts de ce dernier.

Drôles de dames

Dans une perspective à la troisième personne, le duo va devoir parcourir Towa City, infestée par des Monokumas et des pièges en essayant de trouver une issue. Afin de se protéger, Komaru se bat à l’aide d’un mégaphone équipé par des balles à effets très divers qu’il faudra débloquer au fil de l’histoire. Toko pourra se transformer en Genocide Jack pour lui prêter main forte et se battre à l’aide de ses ciseaux.

Entre passages de combat, puzzles et dialogues, tout comme les nombreux objets à collectionner donnant pleins d’informations supplémentaires, Another Episode arrive à faire souffler un nouveau vent tout en restant fidèle à la franchise. Même si le scénario est assez prévisible et moins surprenant que ceux des précédents volets, il reste agréable à suivre, avec quelques rebondissements intéressants.

Un peu trop long

La répétitivité est par contre le plus gros problème du jeu. Certains lieux devront être revisités plus d’une fois et certains passages s’étirent éternellement, surtout à cause des dialogues qui viennent sans cesse casser l’action, même si souvent importants pour bien établir les personnages. Les mécanismes du jeu ne fonctionnent pas non plus à merveille, rendant les moments où il faut viser et tirer à l’aide du mégaphone assez frustrants.

Pour combler les trous entre les deux premiers jeux en changeant un peu la formule, «Danganronpa Another Episode: Ultra Despair Girls» est une réussite qui devrait plaire à chaque fan de la franchise.

Difficile à recommander par contre aux nouveaux venus, qui feront mieux de se lancer sur le tout premier jeu de la franchise.


Testé sur PS Vita