LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Le groupe Kinepolis a vu son résultat gonfler de 40% au Luxembourg

Bien qu’il ne compte que trois cinémas sur un parc de 97, le Luxembourg semble être un marché profitable pour le Groupe Kinepolis. Dans son bilan semestriel publié jeudi, l’exploitant de salles de cinémas fait état d’un chiffre d’affaires en hausse de 13% par rapport à l’an dernier, avec 8,1 millions d’euros. Quant au résultat, il a gonflé de 40% pour atteindre 1,98 million d’euros.

Le premier semestre a été marqué par l’arrivée de la 4DX au cinéma du Kirchberg. Cette technologie consiste en des sièges mobiles, des effets environnementaux (vent, eau, odeurs, lumières) synchronisés avec l’action à l’écran pour créer une expérience immersive. Celle-ci a un coût, puisqu’entre janvier et juin, l’exploitant a investi 1,48 million d’euros dans ses sites luxembourgeois soit onze fois plus qu’à la même période l’an passé. Mais elle semble faire recette puisque sa fréquentation est montée à 450.000 visiteurs, soit une progression de 0,7%. La hausse est nettement plus sensible au second trimestre, de l’ordre de 9,7% à 220.000 visiteurs.

Après la 4DX, place à la RealD 3D

«Par rapport au deuxième trimestre de l’an dernier, nous avons accueilli significativement plus de visiteurs, entre autres grâce à l’absence de Coupe du monde de football et à une solide affiche, avec “Avengers: Endgame” comme un blockbuster absolu», a commenté dans un communiqué de presse le CEO de Kinepolis Group, Eddy Duquenne.

Globalement, l’exploitant a accueilli 3,7% de visiteurs supplémentaires (à 17,7 millions) et vu son chiffre d’affaires monter de 7,3% à 238,1 millions d’euros. Si le Luxembourg ne représente que 3,4% de la part du gâteau, force est de constater que celle-ci est croissante puisqu’au premier semestre 2018, elle était de 3,2%. Une autre nouveauté se profile au Luxembourg avec l’arrivée de la RealD 3D «sur tous ses sites afin de créer une expérience cinématographique 3D inédite pour ses clients à travers toutes ses zones d’activité», annonce le groupe. La technologie promet un maximum de profondeur et de clarté et un confort de vision grâce à des nouvelles lunettes 3D.

Outre le Luxembourg, la France, la Belgique, les Pays-Bas, l’Espagne et le Canada profiteront de cette innovation. En revanche, le ScreenX échappe au Grand-Duché puisque les six salles retenues pour accueillir cette expérience panoramique à 270 degrés cette année sont situées à l’étranger. Néanmoins, l’une d’elles est proche de nos frontières puisqu’elle se situe à Saint-Julien-lès-Metz.

Le second semestre a aussi été marqué par l’émission d’un emprunt obligataire de 225 millions d’euros sur sept ans et demi. Une manière pour le groupe de financer ses investissements. A noter que son bénéfice ajusté s’est apprécié de 0,9% pour atteindre 18,9 millions d’euros.

corporate.kinepolis.com