La start-up californienne Audacy va s’installer au Luxembourg

Mountain View Quatre amis qui décident de fonder leur start-up sur les bancs de l’université, un scénario déjà vu dans la Silicon Valley mais pas forcément quand on sait que le quatuor s’intéresse aux communications spatiales. A sa tête, Ralph Ewig, un ancien de chez SpaceX qui s’est penché sur l’impossibilité pour les sociétés commerciales de maintenir une connexion constante avec les satellites qui sont en basse orbite autour de la Terre. Seule la Nasa dispose d’une infrastructure ad hoc pour ses propres travaux.

Rendez-vous dans deux ou trois ans

Pour les autres, les satellites ne peuvent envoyer leurs données que lorsqu’ils sont alignés avec les infrastructures terrestre. Sa solution? Installer des bases terrestres distantes de 120°.

Celle de Californie est active, la seconde à Singapour devrait l‘être avant de la fin de l’année et entre les deux, le Luxembourg a été retenu. «Nous avons discuté avec SES de la possibilité d’utiliser leurs infrastructures ou simplement d’y implanter la nôtre mais nous n’avons à ce stade pas encore pris de décision»“, confie le co-fondateur d’Audacy, James Spicer. Sa start-up emploie actuellement une dizaine de salariés et ambitionne de lancer sa base luxembourgeoise d’ici 2019 ou 2020. CK

audacy.space