LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

L’opérateur de satellites a vu son bénéfice net chuter de 36% au 3ème trimestre

L’opérateur de satellites SES a terminé le 3ème trimestre sur un chiffre d’affaires en hausse de 2% à 488 millions d’euros, mais son bénéfice net a fondu de 36% à 76 millions d’euros. La société basée à Betzdorf a été affectée notamment par la dépréciation du dollar et une charge fiscale gonflée de 45% à 13,6 millions d’euros.

En cause, le transfert de l’activité d’O3b de Jersey au Luxembourg au 2ème trimestre, qui a pesé sur le taux d’imposition effectif. Ce dernier est passé de 17,2% à 25,6% sur les neuf premiers mois de l’année.

«Nous sommes en bonne voie pour tenir nos prévisions financières pour la fin de l’exercice fiscal», a assuré le président et directeur général de SES, Steve Collar. «Le chiffre d’affaires total attendu en 2018 pour SES Vidéo est d’ores et déjà sécurisé à plus de 96%», a-t-il ajouté.

Une distribution vidéo «difficile»

SES Vidéo est le moteur de l’entreprise puisqu’il représente 67% de son chiffre d’affaires consolidé. Sur les trois premiers trimestres de l’année, ses revenus se sont toutefois tassés de 5,2% à 977,4 millions d’euros. «La distribution vidéo sur nos marchés internationaux reste difficile pour un certain nombre de plateformes qui ne parviennent pas à croître suffisamment et également par la compétition importante pour toutes les nouvelles plateformes», a commenté dans un communiqué le directeur.

Quant à SES Networks (33% des revenus du groupe), son chiffre d’affaires cumulé s’est consolidé à 491 millions d’euros de janvier à septembre.
Dans l’ensemble, les revenus du groupe pointent en retrait de 3,8% à 1,47 milliard d’euros sur la même période et son résultat net glisse de 23% à 303,7 millions d’euros.

Le carnet de commandes s’est quelque peu allégé, passant de 7,6 à 7,0 milliards d’euros en un an. Et les capacités n’augmenteront pas dans l’immédiat, puisqu’aucun lancement n’est prévu avant le premier semestre 2019 puis en 2021. Le groupe se montre toutefois confiant, et souligne dans un communiqué que ses «prévisions financières pour 2018 et 2020 sont en bonne voie d’être tenues» et que «97% du chiffre d’affaires consolidé attendu pour 2018 est désormais sécurisé».

www.ses.com