LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Qui dit petit pays dit grande concurrence -l’offre commerciale dans la Grande Région le montre

Au Grand-Duché peut-être même plus qu’ailleurs en Europe, la libre-circulation des personnes et des biens est véritablement ancrée dans les mœurs. Ainsi, faire son shopping à l’étranger est loin d’être fastidieux, tant l’accès aux centres commerciaux voisins est aisé et rapide. Qui plus est, avec trois pays limitrophes différents, le Luxembourg se trouve au centre d’une offre commerciale extrêmement variée. En termes d’enseignes avant tout, puisque certaines demeurent ancrées localement, avec des spécificités et une offre parfois recherchées par les acheteurs résidents au Luxembourg. Ainsi, certains plébiscitent les enseignes françaises pour l’achat de certains articles, tandis que d’autres optent pour les surfaces allemandes pour d’autres gammes de produits.
Une nuée de centres commerciaux
Ainsi, les grands centres commerciaux pullulent aux abords de la frontière grand-ducale, tant pour des raisons liées aux coûts de l’emplacement que pour la rencontre des publics cible à travers la Grande Région.

Car à la proximité d’une frontière, les surfaces peuvent d’emblée accroître leur zone de chalandise. Au sud de la Belgique, les centres commerciaux majeurs disposent d’une offre variée, mêlant grande surface alimentaire et boutiques de vêtements et d’équipement de la maison. Du côté de la Lorraine, la tendance est identique avec un accent mis sur l’offre en bricolage et en articles de sports. Enfin, de l’autre côté du Rhin, l’attractivité se joue surtout avec des enseignes d’électronique et de soins, tant l’écart de prix peut souvent être intéressant.

La concurrence entre centres commerciaux est donc bien réelle, et peut-être un peu plus forte dans la Grande Région qu’ailleurs. Et cette course ne se joue pas qu’au Grand-Duché, mais partout de la Wallonie à la Lorraine, en passant par la Rhénanie-Palatinat.