LUXEMBOURG
CK

Echec des négociations chez Cactus: l’OGBL prévoit des piquets aujourd’hui

En ce samedi marqué pour beaucoup par les courses de Noël, les salariés de Cactus n’auront, eux, pas le cœur à la fête. L’OGBL et le LCGB organisent trois piquets de protestation devant les supermarchés de Bascharage, d’Howald et de la Belle Etoile (Bertrange) pour faire entendre leur voix dans le brouhaha du renouvellement de la convention collective des quelque 3.200 salariés couverts (sur 4.320).

«Il y aura d’autres actions d’ici janvier à mon avis», confie au «Journal» David Angel, secrétaire central du syndicat Commerce de l’OGBL. Au cœur de la discorde: la rémunération de l’avancement dans les carrières. Si aujourd’hui les salariés de Cactus voient leur salaire augmenter de 29 euros par mois tous les trois ans, les syndicats souhaiteraient voir ce rythme passer à tous les deux ans. «On est persuadé que cela représente un coût dérisoire par rapport aux bénéfices que la direction fait», poursuit David Angel.

Et de préciser que l’idée serait de s’aligner sur la cadence des hausses du salaire social minimum et de fidéliser davantage les salariés dans une entreprise où le taux de rotation aurait tendance à progresser. «C’est une manière de rester plus loyal dans la boîte», dit le syndicaliste.

Celui-ci a constaté jeudi l’échec de la réunion organisée avec la direction devant l’Office National de Conciliation (ONC). Conséquence: trois piquets sont prévus ce samedi et cela, même si la veille au matin un email de la direction est arrivé en annonçant qu’une nouvelle proposition serait faite début janvier. «La balle est dans leur camp», juge David Angel.

Celui-ci a rendez-vous à la mi-janvier avec la direction avant une prochaine rencontre devant l’ONC le 27 février 2020.