LUXEMBOURG
KIM GREIS

Vincent Le-Gac de HeartBeat Parade à propos du nouvel album du groupe

Après deux EP et un album, HeartBeat Parade sortira samedi le 10 octobre aux Rotondes à Luxembourg son nouvel album: «Some sort of naked apes», un album instrumental comprenant dix titres, interposé de documents audios exposant des sujets historiques, politiques ou écologiques. L‘élément distinctif du groupe, qui est actif dans toute l’Europe depuis quatre ans, est qu’il n’y a pas de chanteur. Le guitariste et pianiste Vincent Le-Gac, connu sous le nom «Vinch», a répondu à nos questions.

Pourquoi n’avez-vous pas de chanteur dans votre groupe?

Vincent «Vinch» Le-Gac Le projet de départ était de créer un groupe instrumental. Nous avions envie de prioriser l’expression de nos émotions grâce à nos instruments. Dans un même temps, nous avons toujours été sensibles aux sujets d’actualité qui animent nos vies quotidiennement, du coup, c’est d’une façon naturelle que les samples ont pris de plus en plus de place dans nos compositions afin d’ouvrir des débats sur certains thèmes qui nous tiennent à cœur.

Quelle est votre meilleure expérience depuis la fondation de HeartBeat Parade?

VINCH Difficile d’en choisir une seule, nous avons beaucoup apprécié les rencontres effectuées lors de nos tournées en Europe de l’Est, en France ou sur les festivals comme Bourges ou Rock A Field et nous prenons également beaucoup de plaisir à jouer dans des cafés-concerts ou des petits clubs … Chaque expérience nous permet de nous enrichir et c’est l’ensemble du parcours qui procure le plus d’ondes positives!

Pourquoi pensez-vous que les gens devraient acheter votre nouveau disque?

VINCH Cela fait un an que nous travaillons durement sur ce projet, nous pensons tous les trois avoir beaucoup évolué au niveau de notre son, plus massif et plus agressif. C’est l’occasion de découvrir de nouveaux morceaux, mais c’est aussi un tout autre univers, avec plus de place pour les samples, du piano, une batterie naturelle… Nous avons pris des risques en axant notre travail sur l’originalité, nous nous sommes remis en question pour ne pas proposer deux fois le même album. De mon côté, je pense que l’album est assez éclectique et j’espère qu’il pourra plaire autant aux amateurs de technique qu’aux fanas de son, et tout autant à ceux qui préfèrent se laisser porter par les émotions ressenties qu‘à ceux qui analysent nos propos sur l’actualité.

Qu’attendez-vous de la soirée de lancement de votre nouvel album?

VINCH Bien sûr nous aimerions qu’un maximum de personnes se déplace pour venir voir, écouter et échanger à propos de ce nouvel album. C’est important avant de partir en tournée (en février, n.d.l.r.) d’avoir le soutien et les avis de notre public et de nos amis les plus intimes.

C’est pour ces raisons que nous proposons une entrée à cinq euros pour voir trois groupes. Les gens peuvent enrichir leur discothèque en achetant notre nouvel album en série limitée pour cinq euros.