LUXEMBOURG-HAMM
CATHERINE KURZAWA

L’intégrateur de services informatiques et télécom Telkea fête ses 90 ans

C’est l’histoire d’une petite entreprise luxembourgeoise active dans la téléphonie qui a grandi au fil des années et des innovations technologiques. Connue sous le nom de Téléphonie et rebaptisée Telkea en 2016, la société reste au bout du fil du haut de ses 90 ans mais elle est active avec une série d’autres métiers, notamment dans les services informatiques. L’entreprise compte 140 salariés répartis dans cinq filiales et a réalisé l’an dernier 25 millions d’euros de chiffre d’affaires. Rencontre avec son directeur commercial Olivier Penin et son administrateur Daniel Giler, petit-fils du fondateur de la société.

Telkea compte cinq entreprises: quelles sont-elles et quelles sont leurs activités?

DANIEL GILER & OLIVIER PENIN D’abord il y a Telkea ICT, le vaisseau amiral et historique du groupe créé en 1929. C’est un intégrateur PSF de solutions de communications unifiées, de sécurité bâtiments et d’infrastructures réseau, sécurité et systèmes. Ensuite, Telkea Telecom né en 1998 est un opérateur télécom fournissant des services de connectivité et d’accès Internet, de voix fixe et mobile, ainsi qu’un ensemble de solutions d’hebergement et de développement orienté web. Nous avons racheté en 2017 trois sociétés: Tree Top S.A., Treetop PSF et ArianeSoft. Celle-ci est une société de développement applicatif proposant des applications principalement orientées dans le secteur de la santé. TreeTop est
un intégrateur système, proposant des services informatiques aux PME même si certains clients sont des grandes entreprises.

Après 90 ans d’existence, quel bilan dressez-vous des activités de Telkea au Luxembourg?

GILER & PENIN Du haut de ses 90 ans, Telkea a vécu de nombreuses mutations du marché et nous avons su transformer la société pour les anticiper et les accompagner. Notre plus grande satisfaction repose sur nos clients. Nous sommes un acteur hybride, PME par sa taille et sa flexibilité, mais grande entreprise par son organisation et sa capacité à gérer des environnements complexes. Hybride aussi par la richesse des solutions technologiques proposées dans les domaines ICT, Telecom et Cloud. Hybride enfin par les solutions de financement de la vente à la location et maintenant aux modèles SaaS Cloud.

Initialement, Telkea était la «Société Luxembourgeoise de Téléphonie». Aujourd’hui, ce métier est totalement métamorphosé. Quelle part du chiffre d’affaires représente-t-il en comparaison d’avec l’ICT?

GILER & PENIN Il y a dix ans, la part de la «voix» était encore de près de 60% de l’activité. Elle représente aujourd’hui près de 30% du chiffre du groupe. Et pourtant, nous en sommes toujours le leader avec une croissance forte et continue, mais sous une autre forme. Nous ne parlons plus aujourd’hui de voix mais de communications unifiées, collaboration, vidéo, mobilité et de plus en plus de solutions cloud.

Votre société est agréée PSF. Est-ce un outil indispensable pour croître?

GILER & PENIN Telkea ICT est PSF depuis 2007. La part du secteur financier dans le chiffre d’affaires de la société est proche de 50%, en forte croissance comme le reste de l’activité. Nous sommes avant tout une société de services et dans le secteur financier, services veut dire PSF.

En 90 ans d’existence, est-ce que Telkea a déjà éveillé l’appétit de concurrents pour un rachat?

GILER & PENIN Pour un groupe avec une telle base de clientèle et un tel portefeuille de solutions, il est normal que de nombreux concurrents ou confrères aient été intéressés par un rachat. Tout cela est naturellement confidentiel mais a concerné tant des groupes luxembourgeois qu’internationaux. Mais Telkea, dans les mêmes mains depuis le début, n’est pas à vendre. Nous sommes même plutôt dans un rôle d’acheteur avec le rachat récent du groupe Tree Top en 2017 ou la reprise des activités de Gestomed en 2018.
Comptez-vous poursuivre cette tendance de rachat dans un futur proche?

GILER & PENIN On digère d’abord et on rachète ensuite (rire).

Quelles sont les perspectives et projets futurs de Telkea?

GILER & PENIN L’objectif à court et moyen terme est la transformation du groupe et de ses entités. Nous allons principalement travailler sur l’organisation du groupe, dont une partie est issue d’un rachat, afin d’en optimiser la cohérence d’ensemble. Nous allons également renforcer nos activités et les spécialiser dans certains secteurs, comme par exemple celui de la santé, ainsi que les adapter à la fois aux PME et aux grands groupes, dont les besoins ne sont pas les mêmes. Nous avons deux sites, situés à Hamm et Bertrange. On a le souhait d’agrandir le bâtiment de Hamm pour y regrouper l’ensemble de nos 140 salariés, mais nous ne sommes qu’au stade du projet.

Enfin, nous continuerons la forte évolution vers le Cloud sur l’ensemble de nos solutions, afin d’accompagner cette tendance forte du marché, et plus globalement vers des offres de service. Nous lançons d’ailleurs la Telkea Academy en 2019.

Qu’est-ce qui vous distingue de la concurrence?

GILER & PENIN On est à la fois petit et grand: 140 salariés. On garde une certaine flexibilité pour les clients en ayant un large domaine d’action. Toutes les autres entreprises privées de notre secteur ayant une taille comparable à la nôtre ne sont pas luxembourgeoises.

Dans dix ans, Telkea aura 100 ans. Comment imaginez-vous la société en 2029?

GILER & PENIN Dix années, c’est court dans le calendrier mais c’est une éternité au niveau technologique. En 2029, Telkea sera un acteur fort de la place, au service de ses clients, comme l’entreprise l’a toujours été. Elle sera probablement plus grande, dans la continuité de sa croissance ces dernières années avec un doublement de taille en cinq ans, même si la croissance n’est pas un objectif en soi. Certainement plus présente à l’international, que nous couvrons déjà pour de multiples clients présents en Europe et dans le monde. Et assurément différente dans son portefeuille de solutions qui sera principalement orienté «services» et «as a service».

telkea.com