LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Pour 2015, l’enseigne propose quelques nouveautés appétissantes

Avec une offre toujours plus vaste au Luxembourg, le marché du sushi ne sait plus où donner de la tête. Connu pour revoir la cuisine japonaise à la sauce occidentale, Sushi Shop a lancé quelques nouveautés à la veille d’une date clé: la Saint-Valentin. «C’est notre plus gros jour de l’année», reconnaît le directeur des opérations à l’international de l’enseigne, Grégory Nadjar. Avec la «Box for two», les couples de gourmands retrouvent parmi les 42 pièces des classiques de Sushi Shop mais aussi quelques nouveautés comme les makis thon spicy et les sushis saumon teriyaki, qui revisitent un classique de la cuisine japonaise.

Autres nouveautés: les «Signature Rolls». Ces gros california rolls sont certes peu aisés à mettre en bouche mais une fois arrivés à destination, un mélange de saveurs fortes se fait sentir. «Ce produit répond à une grosse demande du public luxembourgeois pour des rolls un peu plus consistants», explique Grégory Nadjar. Au rayon des sushis, on notera l’arrivée du «Volcano»: sur une base de riz, on retrouve un tartare de saumon ou de thon assaisonné et complété par de petits oeufs de poissons.

Et à côté des tartares justement, les ceviches font leur apparition cette année. Ces marinades de saumon, de thon ou de daurade au citron vert et aux légumes frais ravivent les papilles par leur fraîcheur et feront certainement des heureux au retour des beaux jours.

Vers un troisième point de vente?

Avec deux points de vente situés au Kirchberg et la place d’Armes, Sushi Shop n’envisage pas de nouvelle implantation dans l’immédiat mais n’exclut pas de poser ses valises à la Cloche d’Or, une fois les nombreux chantiers achevés.

L’enseigne affirme travailler avec «des fournisseurs référencés» et fait appel à La Provençale pour les produits frais. Elle emploie 76 salariés au Luxembourg, tous métiers confondus. Des commerciaux aux livreurs sans oublier les maîtres sushis, la liste est longue et les chiffres parlent d’eux-mêmes: tous les jours, entre 80 et 90 kg de saumon sont découpés rien qu’au Sushi Shop du centre-ville. Au total, l’enseigne née à Paris en 1998 compte 105 points de vente dans le monde.


www.sushishop.lu