LUXEMBOURG
AUDREY SOMNARD

La BIL enregistre une bonne année 2019 avant la tempête qui s’annonce pour 2020

Confinement oblige, c’est par communiqué de presse que la BIL a annoncé jeudi ses résultats financiers pour l’année 2019. Elle engrange une augmentation de 20% de son résultat net d’exploitation avant impôts, soit 136 millions d’euros, contre 114 en 2018. Ce résultat positif a été renforcé par «des mesures de maîtrise des coûts et un coût du risque limité», indique la direction.

Le résultat net après impôts s‘élève lui à 113 millions d’euros, soit une baisse de 14% par rapport à 2018 (131 millions d’euros). La BIL explique cette baisse essentiellement par d’importantes «plus-values non récurrentes réalisées en 2018 à partir du portefeuille d’investissement de la Banque et par la réévaluation du complexe immobilier „Les Terres Rouges“, cédé en 2019».

Les actifs sous gestion ont augmenté de 10,3% pour atteindre 43,5 milliards d’euros, contre 39,5 milliards d’euros en 2018. Cette augmentation est due à de nouvelles entrées nettes de 1,4 milliard d’euros dans toutes les branches d’activité et à un effet de marché positif de 2,6 milliards d’euros attribuable aux «conditions de marché favorables qui ont prévalu en 2019», indique la BIL.

19 milliards d’euros de dépôts

Concernant l‘épargne, les dépôts de la clientèle ont augmenté de 10% pour atteindre 19 milliards d’euros, tandis que les prêts à la clientèle ont progressé de 9,9%, atteignant 14,7 milliards d’euros. La croissance des prêts est attribuable essentiellement à la contribution des activités commerciales qui s’affichent en hausse à 1,4 milliard d’euros (+10,3 % par rapport à la fin 2018), la banque soulignant son rôle de soutien de l‘économie luxembourgeoise.

Marcel Leyers, Président du Comité Exécutif, s’est dit très satisfait de ces résultats: «Ils montrent que notre volonté d’apporter des solutions innovantes à nos clients porte ses fruits. Nous savons déjà que 2020 sera une année difficile, mais nous continuerons à soutenir nos clients – particuliers ou entreprises – tout au long de cette crise afin de contribuer à la relance d’une croissance économique durable». L’année 2019 n’a pas été de tout repos pour la BIL. La Banque a ainsi lancé un nouveau plan stratégique prévoyant 400 millions d’euros d’investissement jusqu’en 2025.

C’est sur le plan de l’innovation que la BIL veut se positionner. Après le déploiement, en 2018, d‘un service d’ouverture de compte 100% mobile pour les nouveaux clients, la solution d’identification ID Now via un téléphone mobile a été adaptée à l’ouverture de compte sur ordinateur. En décembre, la BIL a lancé «Pay@pump», un nouveau service de paiement mobile du carburant, développé avec la start-up CarPay-Diem. Plus récemment, la Banque a lancé le service Apple Pay, suivant la tendance des paiements via mobile.

L’acquisition par Legend Holdings d’une participation majoritaire dans la BIL en 2018 a créé de nombreuses opportunités sur le marché chinois. En 2019, la Banque a ouvert au Luxembourg et en Suisse deux bureaux dédiés à la gestion de fortune pour les clients chinois HNWI (High Net Worth Individuals).

En septembre, la BIL a ouvert à Pékin un bureau de représentation qui offrira un soutien personnalisé aux entreprises, aux entrepreneurs et aux particuliers chinois qui souhaitent investir en Europe et y développer leurs activités. En février 2020, la BIL a acquis l’intégralité de Sino Suisse Financial Group (Hong Kong) Limited, une plate-forme externe de gestion de patrimoine basée à Hong Kong qui fournit des conseils financiers aux HNWI, aux entrepreneurs et à leurs familles.

En raison de la détérioration des perspectives macroéconomiques dues à la crise Covid-19, la Banque s’attend pour l’exercice 2020 à une baisse des revenus et à une augmentation des coûts de risque et d’exploitation, bien qu’il soit encore trop tôt pour quantifier l’impact de la crise. Son ampleur dépendra d’un large éventail de facteurs externes. Néanmoins, la capitalisation et la liquidité de la BIL demeurent solides, avec des réserves importantes dépassant les exigences réglementaires.