KEHLEN
CATHERINE KURZAWA

L’opérateur de leasing s’installe à Kehlen - un investissement de 5 millions d’euros

L’opérateur de leasing ALD Automotive a dévoilé jeudi son nouveau «Car Center» de Kehlen, qui représente un investissement de 5 millions d’euros pour la filiale du Groupe Société Générale. «Cela reste très difficile pour un groupe international d’investir au Luxembourg pour des activités à aussi faible marge», a souligné devant la presse Dominique Roger, directeur général d’ALD Automotive au Luxembourg. Celui-ci s’est aussi félicité de ce nouvel outil «qui n’existe pas très souvent chez nos concurrents».

Situé à l’entrée de la zone d’activités de la commune, à l’ancien dépôt de Delhaize Luxembourg, le centre logistique est désormais le point de retour des véhicules de leasing et celui de départ pour leur nouvelle vie, en général vers des marchands venus de l’étranger.

Une nouvelle vie pour 4.000 voitures

Avec un parc de 13.200 véhicules en leasing opérationnel, soit 30% du marché luxembourgeois, ALD Automotive revendique la plus grosse part du gâteau au Luxembourg, devant ses concurrents LeasePlan et Arval. Ces véhicules roulent trois à quatre ans avant d’être restitués par leurs propriétaires. La société comptabilise environ 4.000 retours par an soit autant de véhicules à revendre.

A Kehlen, une inspection est réalisée et le client peut même la suivre en temps réel par écran interposé. Une fois les formalités administratives réglées, un taxi amène le conducteur vers son nouveau véhicule de société. ALD Automotive se charge du nettoyage et de la préparation à la revente des anciens véhicules. Ils sont 400 à être stockés dans le vaste garage de Kehlen pour une valeur marchande d’environ 5 millions d’euros.

Les véhicules sont affichés sur une plateforme Internet destinée aux revendeurs et aux garagistes qui peuvent faire une offre de prix. La meilleure l’emporte et ALD Automotive conclut en moyenne deux ventes par semaine avec 40 à 50 véhicules par opération.

Voilà pourquoi la nouvelle infrastructure a aussi été pensée pour les camions avec un parking et un accès dédié ainsi que des douches et des espaces de détente pour les chauffeurs qui viennent souvent de l’étranger. Au total, 80% des véhicules sont exportés, pointe l’opérateur qui a débuté l’an dernier la revente aux privés, un segment actuellement minime mais qu’il ambitionne de porter à 150 ventes cette année, loin des 3.500 transactions réalisées avec des professionnels. Le reste des véhicules, environ 500, trouve une nouvelle vie chez leur ancien propriétaire ou l’un de ses proches. Le rachat au terme du contrat de leasing garde en effet la cote.

D’autres aménagements à venir

ALD Automotive revendique 2.100 clients au Luxembourg pour un chiffre d’affaires de 65 millions d’euros sur son site de Kehlen. Celui-ci complète les bureaux de Strassen où sont hébergées les activités administratives. Il remplace l’ancien «Car Center» de Capellen où le loueur commençait à se sentir à l’étroit.

Il a établi le contact fin 2016 avec le propriétaire des lieux, Jean Link, et conclu un accord pour partager les frais de rénovation du complexe. Celui-ci est en location «pour une longue durée» et s’étendra pour une deuxième phase de travaux prévue l’an prochain. D’ici à 2021, des zones de stationnement supplémentaires asphaltées devraient sortir de terre, pour porter la capacité totale de stockage à quelque 900 véhicules. L’opérateur de leasing prévoit aussi d’installer une centrale de production photovoltaïque via des ombrières situées à l’arrière du bâtiment de 7.500 m² ainsi que des bornes de rechargement électriques.

«On aimerait donner accès à des mobilités différentes», pointe Dominique Roger. A côté de la location de véhicules à courte durée - près de 1.000 en 2019 - destinée à répondre aux besoins ponctuels des clients, le loueur se lance aussi dans la mobilité douce avec la location de vélos et de trottinettes électriques. De quoi élargir des activités déjà bien étoffées. En dix ans, le nombre de véhicules en leasing opérationnel a gonflé de 75% pour ALD Automotive tandis que celui des voitures louées à court et à moyen terme a été multiplié par quatre.