LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

La «Luxembourg Arab Business Association» a officiellement démarré hier

Un nouveau venu fait son arrivée dans la sphère des clubs d’affaires: la «Luxembourg Arab Business Association» a vu le jour hier, au cours d’une soirée de lancement organisée à la Chambre de Commerce.

«Notre raison de vivre, c’est le monde des affaires», a expliqué au «Journal» le président de cette organisation, Fouad Rathle. Cet Egyptien arrivé au Luxembourg il y a 30 ans a, au fil des années, rencontré une série de personnes d’origine arabe dans le monde des affaires. «Mon idée est de fédérer pour changer l’image que l’on se fait du monde arabe», a souligné cet ancien professeur en finance islamique au sein de l’ISBL, aujourd’hui connu sous l’appellation «House of Training».

Religion et politique, des sujets exclus

Parmi les principes clés de l’association figure la
laïcité: «Il n’y a aucune discussion sur la religion ni la politique, c’est écrit dans nos statuts», a-t-il insisté. La «Luxembourg Arab Business Association» compte seize membres fondateurs et déjà cinq membres
affiliés. «Nous allons accroître l’association,
mais sélectivement», a prévenu son président. Les entreprises candidates sont en effet invitées à
suivre une procédure d’acceptation, qui passe par
le parrainage de deux membres et l’aval du conseil d’administration.

«Notre objectif est de promouvoir le networking, entraider et échanger des conseils tout en assurant la promotion des produits et services des membres de l’association», a synthétisé le président.

Ce dernier a donné l’envoi hier soir d’une association qui a déjà reçu le soutien de deux personnalités: le directeur de la Chambre de Commerce Carlo Thelen et la députée européenne Viviane Reding ont en effet pris part à la soirée de lancement.