LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Des négociations vont débuter avec la Banque Raiffeisen

Le débat autour des services financiers de POST Luxembourg avance. Hier, le groupe a annoncé le lancement de «négociations approfondies avec la Banque Raiffeisen sur un modèle d’avenir pour les CCP.» Certes, l’accord n’est pas pour demain mais la nouvelle fait suite à un ensemble d’entretiens préliminaires mené avec plusieurs banques dotées d’un réseau national d’agences.

«Au cours de ces discussions, il a été constaté que l’approche de la Banque Raiffeisen correspondait le plus aux attentes de POST Luxembourg», commente le directeur général de POST Luxembourg.

Un vieux dossier

Dans le rapport annuel 2013 du groupe, Claude Strasser soulignait déjà qu’il était à la recherche d’un partenaire pour les activités bancaires, tant elles étaient mises à mal en particulier par les taux d’intérêt planchers. «Mais il n’est en aucun cas question de nous séparer de cette activité», précisait d’emblée le directeur général. En avril passé, le ministre de l’Économie Etienne Schneider reconnaissait que «le modèle économique actuel du CCP touche à ses limites» en réponse à une question parlementaire de Marc Spautz. Et si POST Luxembourg ne détaille pas ses résultats secteur par secteur, le groupe a cependant indiqué que l’an dernier, POST Finance avait vu ses revenus diminuer, malgré la croissance du nombre de comptes CCP et des avoirs sur compte et des produits liés.

Bref, l’entreprise entend se recentrer sur ses autres activités et laisser à une banque le soin de veiller à sa branche financière. Le groupe est assez clair à ce propos: «Le futur modèle devra optimiser le potentiel des CCP et mieux servir le client.»
www.post.lu