SAO PAULO
SERGIO ADEODATO (VALOR ECONOMICO)

Une entreprise brésilienne produit des tonnes de produits de nettoyage biodégradables par mois

C’est la rencontre avec un chimiste qui a conduit le Brésilien José Luis Majolo, administrateur d’entreprise, à changer une deuxième fois de carrière et à créer une entreprise innovante et respectueuse de l’environnement.

Après avoir travaillé 35 ans dans le financement d’entreprise, José Luis Majolo ouvre en 2003 un petit hôtel-boutique dans la forêt tropicale de la côte atlantique, près de Sao Paulo. Un jour, un chimiste se présente au B&B pour proposer une formule nettoyante récemment mise au point par des chercheurs de l’Université fédérale du Ceará, dans le nord du Brésil. Soucieux du bien-être de ses hôtes, José Luis Majolo achète ce produit exempt de chlore, phosphate et autres composés toxiques habituellement présents dans les détergents. Puis germe l’idée de lancer une nouvelle activité: TerpenOil, une entreprise chimique verte qui fabrique des produits d’entretien très performants à base d’ingrédients naturels issus de sources renouvelables. Les produits ménagers ordinaires peuvent s’avérer nocifs pour la santé et l’environnement. Des études récentes menées par l’Université de Bergen en Norvège et publiées par l’«American Thoracic Society» montrent qu’inhaler les composés chimiques des produits de nettoyage peut être aussi dommageable que fumer 20 cigarettes par jour. L’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) associe produits de nettoyage chimiques et questions environnementales car leurs composés organiques volatils les rendent difficiles à éliminer. Ces composés tendent à s’écouler dans les cours d’eau, impactent la qualité de l’air intérieur, contribuent à former des brouillards de pollution et à endommager la couche d’ozone, dont ils réduisent la capacité à absorber les rayons ultraviolets. Une étude de l’EPA suggère que, si l’air intérieur peut être jusqu’à cinq fois plus pollué que l’air extérieur, les sources de combustion et les produits de nettoyage pourraient en être les principaux responsables.

60.000 litres produits chaque mois

En 2007, José Luis Majolo acquiert le brevet de la formule de nettoyage mise au point par l’Université fédérale du Ceará, puis l’adapte pour qu’elle reste efficace à l’échelle du nettoyage industriel. «Ce défi a réveillé en moi un vieux désir, celui d’apporter au monde quelque chose de positif tout en gagnant de l’argent», confie José Luis Majolo. L’entrepreneur souligne que, pour réussir, le produit devait cocher trois cases : prix, échelle et qualité. «La clé est de reproduire le fonctionnement de la nature, avec l’apport des nouvelles technologies, pour restaurer ce que nous avons perdu au cours des millénaires sans pour autant revenir à l’âge de pierre», explique José Luis Majolo. Sa formule est à base d’huiles terpéniques - des composés organiques présents dans des végétaux comme les agrumes - qui présentent des propriétés de solvant, antiseptique, bactéricide et fongicide. Basée dans la ville de Jundiaí, à 60 km de Sao Paulo, TerpenOil extrait l’essentiel de ses matières premières d’oranges transformées dans des usines de jus de fruit, mais aussi de pins, d’eucalyptus et de la citronnelle. L’entreprise fournit principalement des organisations exigeantes en matière de développement durable et impliquées dans la santé de leurs employés. Les 60.000 litres de produits d’entretien qu’elle fabrique chaque mois sont tous biodégradables et fabriqués à partir de ressources renouvelables.

Des tests effectués sur des échantillons à l’Institut Adolfo Lutz de São Paulo ont démontré leur capacité à réduire les moisissures inhalables de 90% et les bactéries inhalables de 80%, en espace clos. TerpenOil est la seule entreprise de nettoyage au Brésil certifiée par l’Association brésilienne des normes techniques (ABTN), ce qui l’habilite à être un fournisseur pour les bâtiments verts. Après une croissance de 44,3% en cinq ans, le marché brésilien des produits d’hygiène personnelle et de nettoyage a généré 21,5 milliards de réals (5,8 milliards de dollars) en 2016. Le modèle économique de l’entreprise reposait à l’origine sur la vente aux entreprises, mais cette année TerpenOil a lancé YVY, une marque destinée aux consommateurs et dotée de son propre modèle économique. YVY commercialise en ligne et sur abonnement mensuel des nettoyants liquides concentrés et des capsules de recharge. La société, qui a investi 10 millions de dollars dans ses deux activités combinées, enregistre une croissance commerciale de 20 à 40 % par an. TerpenOil a par ailleurs développé des produits de traitement des émissions de gaz qui neutralisent les composés organiques volatils et les odeurs dans les conduits d’aération des bâtiments industriels, et de purification de l’air. Ces solutions, exclusivement BtoB, ne représentent encore qu’une faible part du portefeuille de l’entreprise. «Nous prévoyons d’élargir notre portefeuille de produits au fur et à mesure que grandit la conscience du marché sur les questions environnementales», conclut Marcelo Ebert.

Cet article est publié dans le cadre de www.solutionsandco.org , une initiative collaborative internationale rassemblant 20 médias business du monde entier mettant en lumière les entreprises changeant d‘échelle pour lutter contre le changement climatique.