LUXEMBOURG
CLAUDE KARGER

12ème Forum Sécurité & Santé au travail hier - Premier prix national santé-sécurité

Comment la vie peut basculer en une seconde, des victimes d’accidents du travail le racontent dans des témoignages poignants qui font partie de la campagne «Vision Zero» visant à réduire de manière conséquente le nombre des quelques 27.000 accidents du travail au Grand-Duché. Pedro par exemple, a survécu de justesse à un accident avec un engin à nacelle après avoir poussé le mauvais bouton. Opéré à ventre ouvert, il a perdu 70% de son foie - et sa capacité de pratiquer son sport favori qu‘est le foot. «Derrière chaque accident une tragédie humaine, des rêves brisés», a souligné Tom Oberweis, le vice-président de l’Union des Entreprises Luxembourgeoises (UEL) et président de la Chambre des Métiers dans son discours à l’occasion de la 12ème édition du Forum Sécurité & Santé au Travail à la LuxExpo hier matin. Il a exhorté aussi les patrons d’entreprise à considérer les dépenses pour la sécurité et la santé de leurs collaborateurs comme un investissement et non pas un coût. D’ailleurs, les coûts engendrés pour l’entreprise par un accident de travail seraient autrement plus élevés que les dépenses pour sécuriser l’environnement de travail.

Une démarche proactive serait nécessaire dans cet esprit. Une démarche soutenue aussi par une forte volonté politique qui a été consacrée notamment dans la charte nationale «Vision Zero» signée en 2016 par six ministères, les principaux syndicats et l’organisation faîtière des associations patronales. Objectif: augmenter les efforts de sensibilisation pour diminuer d’ici 2022 de 20% du taux de fréquence national des accidents de travail. Parmi ces actions de sensibilisation, non seulement le Forum d’hier, où une centaine d’exposants a présenté ses solutions pour assurer sécurité et santé au travail, une Association Assurance Accident qui s’est donnée une nouvelle image et de nouveaux outils de communication, mais aussi le Prix national sécurité-santé au travail. Des prix pour la prévention d’accidents et pour la santé au travail existaient déjà, mais voilà qu’un seul prix a été créé, soutenu par les ministères concernés et les partenaires du Forum.

Prix national sécurité-santé: trois catégories,cinq lauréats

Il y a désormais trois catégories - Sécurité, Santé et bien-être et agent multiplicateur. Dans les deux premières, un prix est décerné à une entreprise de moins de 50 employés et de plus de 50 employés. Les gagnants sont récompensés par un montant de 5.000 euros et une vidéo dans laquelle ils présentent leur solution. Dans la catégorie Sécurité- moins de 50 salariés, c’est VTKL Luxembourg qui l’a emporté. L’entreprise est spécialisée dans l’entretien et le nettoyage en hauteur ainsi que dans les interventions de nettoyage à haut risque. Elle a développé un rail facilement intégrable à des bâtiments sur lequel les travailleurs peuvent accrocher aisément leurs baudriers en un tour de main. Autre produit: le «Power seat», un siège électrique qui remonte l’ouvrier sur la corde. Des solutions qui évitent de devoir trouver des points de fixation ou encore enjamber des éléments de construction.

La société de construction Tralux a été récompensée dans la catégorie Sécurité - plus de 50 salariés pour son «Compagnon acteur de la prévention et de la sécurité». Désigné par le chef de chantier, ce dernier relève sur base d’un formulaire tous les points de risque qui peuvent mettre en danger la sécurité des travailleurs, mais encore du grand public et de l’environnement. La liste servira à évaluer ces points de risque. Dans la catégorie Santé et bien-être au travail - sociétés de moins de 50 salariés, l’entreprise de formation Pétillances a remporté le prix pour son jeu «Keskonfaisi» qui permet de préparer managers et salariés à gérer des situations complexes qui peuvent se présenter dans leur environnement professionnel - et privé. Le prix de la catégorie Santé et bien-être au travail - entreprises de plus de 50 salariés est revenu au Centre Hospitalier de Luxembourg pour sa solution «SCALP», acronyme de «Sécurisation Conteneurs à Aiguiller pour lieux publics». Il s’agit d’un conteneur pour recueillir des seringues usagées sur les toilettes publiques. Une solution développée en interne après le constat que des collaborateurs de l’hôpital se sont piqués dans des seringues d’insuline utilisées par des diabétiques. Un risque qu’il fallait éliminer, car la prise en charge de personnes piquées est très lourde. Depuis la mise en place de cette solution en juillet dernier, plus aucun incident n’a été recensé.

Enfin, Secolux, spécialisée dans la sécurité dans la construction a décroché le prix Agent multiplicateur grâce à son application CityLity qui facilite les contacts entre toutes les personnes impliquées dans un chantier. Développée pour augmenter la sécurité sur celui du Royal Hamilius, l’application permet par exemple de partager des dégâts, des zones dangereuses ou des incidents avec toute la communauté.

Aux prix distribués hier se rajoute le prix «coup de coeur du public». Vous pouvez voter sur le site de l’Association d’Assurance Accident encore jusqu’au 31 mai inclus. Le lauréat recevra 2.000 euros supplémentaires. A noter déjà dans les carnets: la prochaine édition du Forum Sécurité & Santé au Travail aura lieu le 27 mars 2019.


www.aaa.lu
www.visionzero.lu