MEXICO
ANGÉLICA PINEDA (EL ECONOMISTA)

Une entreprise mexicaine propose un système rapide et pas cher pour le bâtiment

Je veux que tu voies ça!», me lance Emilio Cohen Zaga avant que nous ne commencions l’interview, et il clique sur une vidéo de Youtube qui montre comment une maison à deux étages a été construite pour une exposition en 85 heures, finitions comprises, à l’aide de panneaux. Cela a valu à Builtec, l’entreprise d’Emilio Cohen, d’être reconnue par la Commission Nationale mexicaine pour le Logement (Conavi) en 2013.

Le PDG d’iBultec m’explique que MagPanel est un système de construction à sec, via des panneaux reliés par des rails, ce qui évite d’avoir à utiliser des matériaux classiques comme le ciment, les briques et les armatures à béton, et réduit de 20% les coûts de construction d’un logement. Les panneaux sont constitués de deux plaques composées principalement de magnésium, de fibre de verre et de polystyrène expansé. Emilio Cohen Zaga a repris dans la fabrication des panneaux une formule utilisée par le gouvernement chinois pour isoler les dépôts de munitions. Le résultat est, selon le dirigeant, un type de béton plus durable, souple, thermique et résistant au feu, aux séismes et aux ouragans. «C’est comme une construction de Lego. Si une pièce n’entre pas, c’est qu’elle n’est pas au bon endroit. Le système est très facile à monter. Les personnes qui souhaitent construire peuvent le faire avec une formation très simple ou un manuel d’installation. Il n’y a pas de béton coulé, ni de déchets, ni de pertes. » Il assure que ce système permet de construire 300 maisons en un mois et de résoudre ainsi la crise du logement dans les zones touchées par les inondations et d’autres catastrophes, comme cela s’est produit dans l’état du Guerrero, où les ouragans Ingrid et Manuel ont détruit près de 12.000 logements. Cependant, l’intérêt du système ne se limite pas à la suppression des matériaux traditionnels; la fabrication des panneaux peut être réalisée sur le site même du chantier puisque l’usine est transportable et fonctionne avec trois personnes au maximum. Ce système a également reçu des prix en Europe et dispose d’un certificat de l’ONNCCE (Organisme mexicain de normalisation et de certification de la construction et du bâtiment). Malgré les avantages pour les zones affectées, Emilio Cohen ne perd pas de vue son véritable marché: les 70% de Mexicains qui décident d’agrandir leur maison ou de la construire eux-mêmes, faute de pouvoir bénéficier d’un crédit auprès de l’organisme Infonavit ou de sociétés immobilières. L’homme d’affaires s’est ainsi associé au groupe Tu Meta, originaire de la ville de Guadalajara, afin de financer des logements en fonction des goûts des clients.

Plus d’infos: magpanel.mx/magpanel

www.solutionsandco.org