LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Les projections de PwC sur l’évolution du marché immobilier au Luxembourg

Les pelleteuses et autres engins de chantier qui s’activent aux quatre coins du pays en témoignent: le marché immobilier poursuit son développement au Luxembourg. Estimé à 120 milliards d’euros aujourd’hui, le résidentiel pourrait voir sa valeur croître de 30% d’ici six ans pour attendre les 160 milliards d’euros, annonce PwC. «Un certain nombre d’habitants de Luxembourg cherchent à l’extérieur de la capitale», ajoute Amaury Evrad. L’associé responsable des pôles Immobilier et Infrastructure observe une intensification de l’arrivée de ménages étrangers plus aisés qui souhaitent s’établir en ville. Le cabinet d’audit pointe aussi plusieurs facteurs importants dans l’évolution du marché, comme la croissance du PIB de 22% d’ici à 2020 selon le FMI, la hausse de la population «très significative via l’impact des mesures fiscales à l’étranger», la tendance à des plus petits ménages et donc, un regain d’intérêt pour les appartements et aussi une flopée de nouveaux emplois. «On prévoit une augmentation de 25% du nombre de frontaliers en 2020», prévient Amaury Evrard.

Un manque de 20% de bureaux en vue

L’associé s’est aussi penché sur le marché de l’immobilier de bureaux avec là aussi une perspective de croissance importante, de l’ordre de 40% ces six prochaines années pour atteindre les 32 milliards d’euros. Evidemment, tout cela est conditionné à la croissance du PIB et à celle de la population mais force est de constater qu’aujourd’hui, le marché est loin d’être spéculatif: la plupart des surfaces sont pré-louées ou pré-vendues. D’ici à 2020, PwC table sur manque de 20% de bureaux avec une demande moyenne qui devrait dépasser les 105.000 m². «Mais on ne tient pas compte de l’évolution dans l’organisation de l’espace ni de l’impact du télétravail», nuance Amaury Evrard. Quant au marché du retail, le Luxembourg se positionne parmi les leaders de la densité commerciale par habitants et une croissance de 15% des surfaces est attendue d’ici à 2017, pour talonner les 600.000 m². Le marché approche de la maturité mais un autre segment est en plein boom, celui de la commande en ligne avec retrait express. Les attentes se font donc croissantes dans les domaines du stockage et de la logistique.

Une étude globale

Toutes ces prévisions s’inscrivent dans le cadre de l’étude de PwC «Real Estate 2020: Building the future». Ses conclusions montrent un impact du développement démographique et urbanistique, avec une hausse des investissements mais aussi des risques dans le secteur. Ce sont surtout les économies émergentes qui devraient donner le tempo, dans un contexte d’attention accrue vis-à-vis des évolutions technologiques et du développement durable. Ajoutez à cela un rôle clé des capitaux privés dans le financement du marché - tant au Luxembourg qu’à l’étranger - et vous obtenez un marché appétissant, voire même juteux.

www.pwc.lu