LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

L’assureur D.A.S. Luxembourg licencie une quinzaine de salariés,

La première annonce de l’année d’un plan social sur la place financière est tombée ce lundi avec D.A.S. Luxembourg, une compagnie d’assurances spécialisée dans la protection juridique. Celle-ci a annoncé son intention de licencier quinze des 25 salariés qu’elle emploie à son siège de Strassen. En cause, la vente par la maison-mère allemande de sa filiale luxembourgeoise à Allianz Luxembourg. Le portefeuille clients devrait migrer chez le géant allemand, qui ne reprendrait qu’une dizaine des salariés soit le département juridique et sininstre.

«En 2017, nous avons négocié cinq plans sociaux (dont la Banque Hapoalim), impactant environ 200 salariés. 2018 vient juste de commencer et déjà sommes-nous confrontés à un nouveau plan! C’est incompréhensible alors que les organisations patronales du secteur financier se targuent de bons, voire de très bons résultats», a argué dans un communiqué le secrétaire général de l’ALEBA, Laurent Mertz.

Une nouvelle convention collective dans le pipeline

Ce dernier a insisté sur la mise en place «d’un plan social de très grande qualité» doté d’un volet «outplacement» significatif. «C’est d’autant plus important que le secteur des assurances à Luxembourg se porte fort bien», a-t-il ajouté. Par ailleurs, l’ALEBA s’apprête à négocier une nouvelle Convention de Travail pour les salariés du secteur des Assurances, rappelle le syndicat. CK

www.aleba.lu