LUXEMBOURG
SVEN WOHL

POST Luxembourg a lancé une ligue eSports - Premiers retours d’expérience

POST Luxembourg a lancé une ligue eSports en mars dernier. Premiers retours d‘expérience avec Guillaume Wilke, Product Manager pour Bamboo, Post TV et la POST eSports League.

Pourquoi le groupe POST Luxembourg organise-t-il une ligue d‘eSport?

Guillaume Wilke Jusqu’à ce jour, le Grand-Duché ne disposait d’aucune initiative eSport à grande échelle. Beaucoup de gamers luxembourgeois devaient se tourner vers des tournois organisés dans les pays frontaliers pour pouvoir participer à des compétitions officielles. C’est dans l’optique d’offrir une plateforme luxembourgeoise aux gamers que POST a engagé les démarches pour créer la POST eSports League. Notre but est avant tout de dynamiser l’ensemble de l’écosystème gaming et eSport du pays, mais également de la Grande Région. En tant que fournisseur d’accès internet fixe et mobile, POST met en quelque sorte à disposition un «terrain de jeu». Sans fournisseur d’accès internet, il n’y aurait pas d’eSport, tout comme il n’y aurait pas de sport «traditionnel» sans infrastructures sportives. D’ailleurs, nombreux sont les opérateurs de télécommunications ayant lancé des initiatives similaires: A1 en Autriche, Swisscom en Suisse, etc…

Comment est-ce que les jeux représentés ont été choisis?

Wilke Aujourd’hui dans le monde de l’eSport, nous pouvons distinguer trois catégories de disciplines: les jeux sur PC, consoles et smartphones. Il nous a donc paru évident de sélectionner, à l’occasion de la première saison de la POST eSports League un jeu parmi ces catégories respectives. Pour le PC, il nous paraissait comme une évidence de choisir LA référence sur le marché du moment: League of Legend (LoL), un jeu de stratégie qui se joue à cinq joueurs contre cinq, selon le mode de jeu le plus populaire. Sur console, nous avons opté pour FIFA qui se joue sur Playstation 4, un jeu de simulation de match de football qui figure parmi les jeux les plus populaires, et qui cible un public très large. Enfin, sur le smartphone, très peu de jeux permettent de réaliser des compétitions eSport. Nous avons finalement opté pour Clash Royale, un jeu de stratégie qui oppose deux joueurs le temps d’un combat assez court variant de trois à cinq minutes.

Quel feedback avez-vous reçu après cette initiative?

Wilke Lors du dévoilement de la POST eSports League début mars 2020, les retours était globalement très positifs et nous avons eu confirmation qu’il y avait un réel manque de ce type d’initiatives au Luxembourg. En l’espace de quelques semaines, entre l’annonce officielle de la ligue et le début des qualifications en avril, cinq équipes eSport luxembourgeoises se sont créées pour participer à la POST
eSports League. Du côté des équipes existantes, quatre d’entre elles ont augmenté leurs effectifs pour être d’avantage compétitives durant la saison.

Beaucoup de joueurs nous ont également remerciés. Même si la POST eSports League jouit d’un niveau de jeu assez élevé, pour la majorité des participants, la ligue était leur première compétition officielle. Nous leur permettons donc de gagner en visibilité. Pour l’anecdote, deux joueurs amateurs qui participaient à la saison régulière ont, entre temps, été recrutés pour intégrer des équipes officielles. Ce genre d’histoires nous encouragent à viser toujours plus haut.