LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Emergency.lu est prolongé jusqu’en 2020

Du Sud Soudan au Népal, en passant par le Venezuela et les Philippines: le dispositif emergency.lu a déjà parcouru pas mal de kilomètres sur le globe et l’aventure n’est pas prête de s’arrêter. Hier, le partenariat public-privé a été reconduit pour six ans avec un budget total de 24 millions d’euros. Si ce montant est plus salé que le premier budget (19,3 millions d’euros), il court ici sur six ans et non trois. En moyenne, emergency.lu coûtera donc quatre millions d’euros par an contre 4,8 millions d’euros précédemment.

Vers de nouveaux partenariats

Le gouvernement et ses partenaires, à savoir SES et HITEC Luxembourg, ont par ailleurs décidé d’adapter les services sur base de l’expérience acquise. Ainsi, les moyens de déploiement vont être complétés par quatorze antennes jetables, une quarantaine de nouveaux terminaux et une dizaine de nouvelles antennes. Le système mobile de télécommunication par satellite va donc pouvoir assurer une meilleure qualité de service, à la veille d’un nouveau déploiement capital. Six systèmes sont en effet en cours de déploiement dans les pays touchés par le virus Ebola. Qui plus est, emergency.lu entend renforcer les partenariats existants et a conclu des accords avec le Programme alimentaire mondial, le Bureau pour la coordination des affaires humanitaires, l’UNHCR et l’Unicef. De nouveaux partenaires sont par ailleurs déjà dans le pipeline à savoir l’Organisation Internationale pour la Migration, le réseau «International Humanitarian Partnership», la protection civile suédoise MSB et l’équipe d’intervetion belge B-FAST.

À noter qu’un protocole d’accord a été signé avec le transitaire Schenker Luxembourg GmbH qui va donc apporter une expertise supplémentaire au projet. Celui-ci est actuellement déployé au Sud Soudan, au Népal, au Venezuela et dans la Corne de l’Afrique où le virus Ebola fait rage.


www.emergency.lu