LUXEMBOURG
AUDREY SOMNARD

Cargolux a signé une année 2018 exceptionnelle en renforçant son rendement

Comme s’ils n’en revenaient pas eux-mêmes, les dirigeants de Cargolux ont présenté mercredi des résultats excellents pour l’année 2018. Les meilleurs profits qu’a réalisé la compagnie de fret depuis ses débuts, c’est dire. Avec 211,2 millions de dollars de bénéfices, Richard Forson, le CEO de Cargolux avait le sourire. «C’est notre meilleur profit historiquement, nous avons augmenté les destinations ainsi que les fréquences, le poids transporté reste stable, mais le rendement est globalement meilleur», indique Richard Forson.

Le président du Conseil d’administration Paul Helminger s’est aussi félicité de ces résultats: «Nous n’avons pas eu un mois où nous avons perdu de l’argent, alors que l’activité est normalement concentrée pendant la saison de pointe en fin d’année. Malgré les incertitudes liées à la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, le Brexit, nous avons gardé le cap». Il faut dire que Cargolux est en première ligne puisque ses activités sont basées sur les marchés entre l’Europe et les Etats-Unis, mais aussi entre l’Asie et les Etats-Unis. Et c’est grâce aux marchés asiatiques que Cargolux a pu faire état de si bons résultats. Ainsi un cents de gagné en rendement a fait gagner 10 millions de dollars à l’entreprise de fret.

La compagnie aérienne a produit 138.179 heures-bloc, soit une hausse de 3% par rapport à l’année précédente. Le Groupe Cargolux a produit un total de 8.409 FTK (Fret tonne-kilomètre) sur son réseau mondial, tandis que les tonnes-kilomètres disponibles ont atteint 12.375 millions, soit un taux de remplissage global de 67,9% pour l’année. Le taux d’utilisation élevé des avions de la compagnie est demeuré stable en 2018.

Une stratégie gagnante, mais qui ne risque pas d’être suffisante pour l’année à venir. Les dirigeants sont d’ailleurs bien conscients que l’année passée a été exceptionnelle à plus d’un titre, la demande a sensiblement baissé, mais le rendement est resté jusque-là solide. «Nous avons eu un premier bon trimestre cette année, mais la demande va encore baisser, et l’été est en général une saison plus calme pour nous. Il faudra attendre la haute saison à partir de septembre pour se faire une réelle idée. Mais nous sommes flexibles, en gardant 5 avions à terre sans perdre d’argent, nous pouvons baisser nos capacités sans perte, c’est important pour affronter cette année à venir qui est marquée par une décélération globale de l’économie», précise le CEO.

Jakarta et Santiago en 2019

Ainsi, sur les 30 appareils que compte Cargolux, la compagnie de fret s’est dotée de deux nouveaux Boeing d’occasion venant de Fedex, des 747-400ERF, ainsi qu’un supplémentaire en location. Cela va permettre de couvrir les nouvelles destinations prévues pour 2018, soit Jakarta en Indonésie et Santiago du Chili.

Du côté des nouveautés, la construction des nouveaux bureaux au Findel sont toujours en cours, avec un déménagement prévu de toutes les équipes sur ce même site pour l’été 2020. Actuellement éparpillés sur trois sites, les équipes pourront être regroupées au Findel, soit 1.531 employés ainsi que 23 apprentis et employés reclassés (sur 2.136 employés au total dans le monde).

La direction est actuellement en conciliation avec les syndicats qui ont envoyé mercredi un communiqué à la presse. Ces derniers voudraient bien que les bénéfices record permettent aux employés d’en profiter lors de ces négociations pour une nouvelle convention collective. «Outre la participation aux bénéfices stipulée par la convention collective, des améliorations significatives des conditions de travail et de la rémunération doivent avoir lieu dans le cadre des négociations collectives en cours et actuellement devant l’Office National de Conciliation (ONC)», estiment ainsi le LCGB et l’OGBL.

Pour les syndicats, les résultats de l’entreprise sont imputables à l’engagement du personnel. Du côté de la direction, ces derniers estiment que des progrès ont été faits, mais sans pour autant satisfaire les syndicats, ce qui a été montré par leur communiqué plus tard dans la journée. Des réunions sont prévues ce vendredi et jeudi prochain pour aller au bout de la conciliation.