LUXEMBOURG
GIANCARLO SARTORI

C’est probablement la pétition qui suscite le plus de bruit en ce moment sur le site de la Chambre des Députés. Giancarlo Sartori veut abolir la différence de classe d’impôts entre personnes célibataires et mariées qu’il considère comme injuste et dépassée. En quelques jours seulement, sa pétition lancée le 18 mars a déjà dépassé les 4.000 signatures. Il devrait facilement atteindre les 4.500 signatures requises pour que le sujet fasse l’objet d’un débat au parlement.

«Je travaille et je vis en couple, et je ne suis pas marié, c’est un choix personnel. Pour les impôts, je suis classe 1, célibataire, la classe qui est taxée au maximum. Mais je trouve que même si l’on gagne de bons salaires au Luxembourg, les taux d’imposition sont énormes pour les personnes célibataires! C’est l’un des taux les plus élevés en Europe. C’est vraiment fou ce que je paie comme impôts, et j’ai les mêmes frais que pour les couples mariés, il n’y a aucune différence avec eux, or je suis traité différemment par l’administration fiscale. C’est encore pire pour les personnes qui vivent seules, avec les prix de l’immobilier, c’est difficile pour eux, et ils sont comme “punis” par l’Etat. Cela fait des années qu’on en parle mes proches et moi, c’est un problème dont tout le monde se plaint, mais bizarrement personne n’a pensé à le porter aux politiques. J’ai alors pensé qu’on n’était jamais mieux servi que par soi-même et qu’il était temps de faire quelque chose.

Cela faisait six mois que je pensais à lancer cette pétition. Maintenant qu’elle est en ligne, j’ai récolté 2.700 signatures en une seule journée, une agréable surprise, je pense que le sujet n’intéresse pas que moi! Il serait temps d’abolir cette politique d’un autre âge.

C’est une politique qui pousse les couples au mariage en espérant des naissances par la suite, une vision assez traditionnelle et conservatrice en somme, mais on n’a plus besoin de se marier aujourd’hui pour avoir des enfants. Je pense aussi aux personnes divorcées qui reviennent au régime de la classe 1 trois ans après leur divorce, le changement est assez brutal pour ces personnes, elles souffrent d’un vrai manque à gagner et leur pouvoir d’achat s’en ressent.

On dit que le Luxembourg se modernise en tout, le mariage est désormais accessible aux couples de même sexe, c’est très bien, mais on ne fait rien pour les célibataires! Cette frange de la population est délaissée par les politiques, il serait temps de faire un geste aussi pour eux. Ma proposition est que tout le monde passe en classe 2, arrêter les discriminations d’un autre âge qui n’ont plus lieu d’être dans notre société actuelle, et traiter tous les contribuables sur un pied d’égalité, quel que soit leur statut civil.»