BASCHARAGE
AUDREY SOMNARD

La Brasserie Nationale change la bière en eau

Deux ans que la Brasserie Nationale préparait la sortie en fanfare de Lodyss, une toute nouvelle eau minérale puisée dans une poche datant de l’ère glacière. Le Covid-19 aura bien gâché la fête, la nouvelle ayant de toute façon été ébruitée par Rosport qui s’est fait une joie de divulgacher la semaine dernière la grande sortie préparée dans le plus grand secret.

«Tout était prévu, la machine était lancée», raconte Frédéric de Radiguès, administrateur-délégué de la Brasserie Nationale, maison-mère des bières Bofferding et Battin. Avec une opération commerciale prévue pour le 23 mars, les supermarchés, qui réduisent pourtant l’affluence des clients, auront la tâche de lancer Lodyss, cette nouvelle eau qui date de l’ère glacière. La Brasserie Nationale a fait tester son nouveau produit par le LIST, et pas de doute, cette eau est pure de toute pollution humaine.

C’est un changement de cap pour la Brasserie qui a souhaité répondre aux attentes des consommateurs, ces derniers se tournant de plus en plus vers les boissons sans alcool, d’où ce nouveau produit: «L’idée est de répondre à cette tendance vers le sain et le sans alcool, mais aussi de limiter notre empreinte carbone en proposant une eau produite localement», poursuit l’administrateur-délégué. Pour cela, la Brasserie Nationale fait le pari de ne proposer que des bouteilles en verre consigné, dans des casiers: «Nous faisons une croix sur 60% du marché qui est constitué par les bouteilles en plastique, mais nous pensons que d’ici cinq ans les bouteilles en plastique seront bannies de toute façon», poursuit-il. La Brasserie Nationale planche également sur un service de livraison à domicile.

En creusant à 317 mètres sous la Brasserie de Bascharage, cette dernière espère exploiter le filon d’une eau datant de l’ère glacière, et ainsi se poser en concurrent direct de Rosport, jusque là seul producteur national d’eau minéral. «Notre qualité d’eau est supérieure, c’est prouvé», insiste t-il. Si la Brasserie Nationale ne peut compter actuellement pour son lancement que des grandes surfaces, elle saura à n’en pas douter s’aider de son réseau Horesca composé de 1.500 points de vente pour mettre en avant son nouveau produit, ainsi que son réseau de distribution Munhoven, où promet Fédéric de Rastiguès, «Lodyss aura certainement une place de choix».