LUXEMBOURG
ALLAN COLAS

«Dragon Ball Z: Kakarot» permet de revivre les aventures épiques d’une série légendaire

Dragon Ball Z: Kakarot» reproduit les éléments qui ont fait de cette série un immense succès. Le joueur participe à des batailles fantastiques et bouleversantes et revit l’histoire ainsi que les moments cultes de la série. Attention de ne pas se laisser berner par le nom de naissance de Goku dans le titre du jeu. Bien que présenté comme l’histoire du personnage principal de Dragon Ball, il s’agit ici d’une narration de l’histoire de la série, de l’arrivée des Saiyans à Majin Buu. En effet, le joueur contrôle d’autres personnages, comme Vegeta et Gohan, aussi souvent que Goku lui-même, sinon plus.

Un jeu de combat classique combinéavec des éléments de RPG

Les combats offrent une dynamique intense et amènent le joueur à penser à une stratégie pour vaincre les ennemis au lieu de le laisser simplement taper ses adversaires. Parfois, le joueur a dans son groupe jusqu’à deux personnages supplémentaires qui attaquent d’eux-même, mais à qui le joueur peut commander d’attaquer ou de se défendre par une simple touche de la manette.

Parallèlement aux missions de base de l’histoire, le jeu présente des mécanismes de RPG, comme le gain de niveau et des arbres de compétences, ainsi que des zones d’exploration. Les compétences de chaque personnage peuvent être améliorées en utilisant des orbes de différentes couleurs. Ces orbes se trouvent un peu partout dans les zones d’exploration et un grand nombre est à amasser si l’on souhaite améliorer au maximum un personnage. Depuis une carte du monde, il est possible de voyager entre certaines zones et de se déplacer librement, soit en marchant, en courant ou en volant dans celles-ci. Un aspect intéressant du jeu sont les emblèmes d’âme, qui représentent des caractères de la série utilisés sur le tableau de communauté. Ce tableau accorde des avantages au niveau des attributs de combat, dans la préparation de plats ou dans le gain de certains objets en fonction de la disposition de ces emblèmes.

De plus, en arrivant à connecter certains emblèmes ensemble, le joueur peut gagner des bonus. L’inconvénient est que la plupart des emblèmes ne peuvent être obtenus qu’en accomplissant des quêtes secondaires.

Les joueurs qui cherchent à compléter tous les emblèmes devront aussi passer beaucoup de temps à réussir les quêtes secondaires du jeu.

Quant aux boules de cristal, elles sont évidemment utilisées pour des moments clés de l’histoire, mais celles-ci peuvent également être rassemblées dans les différentes zones. Elles sont répertoriées sur la carte et simplement à l’air libre sans que personne ne les garde. Une fois que le joueur a rassemblé les sept boules, le dragon Shenron apparaît et accorde un vœu. Le joueur peut ensuite décider de devenir riche, obtenir plus d’orbes ou ramener les «boss» à la vie pour les vaincre à nouveau et gagner un meilleur butin.

«Dragon Ball Z: Kakarot» est un jeu nostalgique, dont les meilleurs moments sont de magnifiques interprétations de scènes de l’un des dessin animé les plus populaires de tous les temps. Il déborde de passion pour le matériel source et est à conseiller pour tous les fans de la série.