STRASSEN
LOÏC LE FOLL

Ces prochaines années, Swiss Life veut s’engager dans le débat public sur le thème «Vivre bien, plus longtemps, selon ses propres choix». En tant que prestataire européen leader de solutions planification patrimoniale et de prévoyance globale, Swiss Life apporte son soutien aux personnes qui planifient cette vie plus longue selon leurs propres choix, afin qu’elles puissent envisager l'avenir en toute confiance. Selon un sondage par «The Economist Intelligence Unit» (EIU), la quasi-totalité des personnes sondées, soit 91% d’entre elles, affirment que le maintien de leur indépendance revêt pour elles une importance vitale. Favorisant autonomie, compétence et liens sociaux, le concept de liberté de choix est source d’épanouissement personnel au sens large, et ce, quelle que soit l’étape de la vie.

Les approches promouvant le vieillissement actif affirment qu’il est possible de prendre de l’âge tout en restant en bonne santé et socialement impliqué et en étant plus épanoui au travail et plus indépendant dans la vie. Près de 30% de population de l’UE aura plus de 65 ans d’ici à 2060, selon les prévisions de la Commission européenne. Une fois la cinquantaine passée, le bonheur connaît un renouveau et demeure stable jusqu’à la fin de la vie. Depuis longtemps, l’homme essaie de définir le concept du «vivre bien».

Aujourd’hui encore, cette question préoccupe sociologues, psychologues et économistes; et face à l’allongement de la durée de vie en Europe, nombre d’entre eux se demandent comment évolue avec l’âge notre capacité à vivre en toute liberté de choix. Beaucoup perçoivent la vieillesse comme un sujet sérieux de préoccupation. En effet, le vieillissement est associé à de nombreuses déconvenues, telles que des capacités physiques en déclin, des articulations douloureuses, ou encore une diminution des revenus et des opportunités d’emploi. Pourtant, cette vision est de moins en moins d’actualité. Selon l’«International Institute for Applied Systems Analysis» (IIASA) notre conception de la vieillesse a changé au fil du temps. Et cela n’est pas prêt de s’arrêter. Aujourd’hui, ce que nous appelons la vieillesse ne démarre plus qu’à l’âge de 74 ans. Ce chiffre se base sur le nombre d’années restant à vivre (15 ans ou moins), plutôt que sur le nombre d’années déjà vécues.

Dans le concept de la liberté de choix, plus nous pouvons prendre nos propres décisions et mieux nous nous sentons intégrés dans notre communauté, plus il y a de chances que nous soyons épanouis et heureux. Cet indicateur utile se focalise sur l’autonomie, un aspect extrêmement important dans le cadre du vieillissement. D’après l’EIU, conserver son autonomie durant ses vieux jours est crucial pour la majorité des personnes interrogées, quel que soit leur âge. Mais la retraite demeure une étape importante dans la vie de nombreux seniors, et ne peut être repoussée indéfiniment. Quelle influence la retraite a-¬t-¬elle sur la capacité d’une personne à vivre sa vie en toute liberté de choix? Selon Marcel Goldberg, professeur d’épidémiologie à la Faculté de Médecine Paris¬ Ouest, la retraite favorise cette capacité.      

«D’après nos recherches, les gens sont généralement plus heureux lorsqu’ils parviennent à maintenir leur ancien niveau de santé une fois à la retraite. La vie des retraités est plus souple, plus libre et moins contraignante. En outre, les retraités entretiennent une vie sociale riche et variée», ajoute-¬t-¬il. Du fait du lien étroit entre liberté de choix et bien-¬être, il est indispensable de cultiver et de combiner ces trois aspects que sont l’autonomie, la compétence et le lien social. Si chaque personne doit développer elle-même chacun de ces aspects, la société peut également y contribuer en soutenant la liberté de choix en tant que clé du bien¬-être de la population dans son ensemble.

Swiss Life Global Solutions

Une équipe Globale d’experts

Swiss Life (Luxembourg) S.A. est présent depuis 1985 au Grand-Duché où il emploie une centaine de personnes. Quant à la branche Swiss Life Global Solutions, elle compte 200 salariés à travers l’Europe et l’Asie, qui proposent des solutions dans plus de 80 pays. En matière de gestion de fortune tout d’abord, avec des solutions d’assurance-vie. Le groupe propose aussi des assurances pension-complémentaire pour les entreprises désireuses de récompenser leurs salariés.