LUXEMBOURGFABIENNE KOLBER

Far Cry 4 vous entraîne dans un conflit sur les contreforts de l’Himalaya

Le jeune Ajay Ghale se rend au Kyrat entre les cimes de l’Himalaya pour y déposer les cendres de sa mère. Or, son voyage ne se déroule pas vraiment comme prévu et dès son arrivée, il rencontre un personnage bien intriguant: Pagan Min. Ce dictateur va s’opposer à notre héros qui est vu comme le sauveur du Kyrat, par des rebelles dont l’objectif est de se débarrasser de la tyrannie.

Après quelques minutes de jeu, Ajay se retrouve au beau milieu de cette guerre entre les deux camps et devra petit à petit faire ses preuves. Tout au long de l’histoire, certains choix pourront être faits: Ajay devra suivre la route d’Amita ou de Sabal, deux personnages à la tête de la rébellion. Leurs missions sont un peu différentes et la fin du jeu dépendra aussi du côté choisi, mais le problème reste qu’Ajay suit les ordres de ces deux derniers sans rouspéter. Etonnant que le héros affiche un caractère plutôt faible.

Territoire connu

Les personnes ayant joué à Far Cry 3 vont tout de suite se sentir en territoire connu, car ce nouveau volet se joue exactement comme le précédent. Que ce soit les types de missions secondaires, la possibilité d’améliorer son équipement grâce à la chasse ou la libération des territoires ennemis, le style du jeu est identique. Tout cela dans un tout nouveau décor bien sûr, et même si ça sent un peu le recyclé, ce n’est pas gênant, car le jeu est vraiment amusant et l’ennui ne s’installe guère. Bien entendu, quelques nouveautés y ont trouvé leur place et apportent d’autant plus de fun au gameplay. Il y a par exemple les éléphants qu’Ajay va pouvoir utiliser comme moyen de transport ou en tant qu’arme, pour attaquer des ennemis. La «wingsuit» tout comme le gyrocoptère sont également de grande utilité pour se déplacer sur l’énorme carte. Il y a toujours des endroits à explorer, comme dans les fameuses missions se déroulant à Shangri-La. Une ville qu’il faudra d’abord trouver, en escaladant des falaises à l’aide du nouveau grappin.

Paysage fantastique

Les graphismes dans Far Cry 4, sont à couper le souffle: les paysages, les villages, les animaux, tout est extrêmement détaillé et splendide à contempler. On a vraiment l’impression de voyager au beau milieu des montagnes himalayennes.

La récurrence des personnages par contre, est un grand problème. Pagan Min, tout comme ses hommes de main, sont excellents, mais pas assez utilisés et apparaissent pendant une dizaine de minutes peut-être.

Tandis qu’on voit Amita et Sabal se disputer à chaque occasion, ce qui n’est pas toujours souhaitable. Far Cry 4 est un shooter assez ordinaire dans un monde ouvert, mais grâce ses décors magnifiques, ses éléments de gameplay amusants et son histoire tout de même intéressante à suivre, en font l’un des meilleurs jeux de cette fin d’année.