LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Beaucoup d’ambitions derrière le rachat de Tumblr

C’est officiel: Yahoo! a racheté le site de blogs Tumblr, pour un montant de 1,1 milliard de dollars. Le communiqué précise que la transaction devrait être finalisée au cours du second semestre de cette année. Le géant de l’internet affiche ses ambitions: «La combinaison de Tumblr et de Yahoo! devrait permettre à Yahoo! d’augmenter son audience de 50% à plus d’un milliard de visiteurs par an, et d’accroître son trafic de 20% environ.»

Le site de blogging apparaît donc comme une affaire en or pour le géant de la Silicone Valley, en perte de vitesse ces dernières années. Il faut dire qu’il est loin le temps où Yahoo! était le moteur de recherche n°1 sur Internet. Le groupe a connu des problèmes financiers. Voilà pourquoi il est dirigé depuis l’été dernier par l’une des femmes les plus en vue du secteur, Marissa Mayer.

Sous le régime des biens séparés

Celle-ci s’est d’ailleurs exprimée quant au rachat: «Sur bien des points, Tumblr et Yahoo! ne pourraient être plus différents mais, dans le même temps, ils ne pourraient être plus complémentaires.» Pour Tumblr, il n’est pas question d’une absorption mais plutôt d’une poursuite de sa croissance. «Notre équipe ne change pas. Notre feuille de route ne change pas. Et notre mission (…) ne change certainement pas», a insisté le CEO de Tumblr David Karp. Ce dernier conserve d’ailleurs son poste, et le site sera toujours opéré indépendamment. Un mariage sous le régime des bien séparés en quelque sorte, mais qui rapporte au créateur âgé de 26 ans la coquette somme de 275 millions de dollars.

Un goût de déjà-vu

Il faut dire que son site est désormais un incontournable de la toile. Avec plus de 300 millions de visiteurs uniques par mois, 108,4 millions de blogs et 120.000 nouveaux inscrits quotidiennement, Tumblr montre une capacité de croissance certaine, avec seulement 175 employés contre 11.500 pour Yahoo!. Aussi, cette transaction record n’est pas sans rappeler celle de Facebook qui, en avril 2012, avait annoncé avoir racheté Instagram pour 1 milliard de dollars. Une ambition revue à la baisse quelques semaines plus tard, puisque la transaction s’est finalement élevée à 747 millions de dollars. Mais indubitablement, ces deux opérations majeures montrent l’appétit des géants de l’internet pour les start-ups qui, en dépit de leurs ressources limités, ouvrent des voies jusqu’à présent peu exploitées par les «majors».